L’Exposition Rina Sherman, ou l’entrée en patrimoine d’une documentation anthropologique

Compte Rendu 

Séance #5

La cinquième séance de l’APPIA s’est déroulée à Paris autour de l’exposition Les Années Ovahimba. Rina Sherman à la Bibliothèque nationale de France. Le groupe a été accueilli sur le site François Mitterrand. D’abord par Alain Carou, conservateur au département de l’Audiovisuel, co-commissaire de l’exposition; ensuite par Rina Sherman elle-même. Une surprise bien agréable qui a enrichi notre visite, axée, comme à l’accoutumée sur l’étude des rapports entre patrimoine et images animées.

Visite avec Rina Sherman. Séance APPIA 13/11/2015. Copyright: S.E.LOUIS

Visite avec Rina Sherman. Séance APPIA 13/11/2015. Copyright: S.E.LOUIS

Lire la suite

Séance#5 In Situ Exposition « Les années Ovahimba / Rina Sherman » à la BnF

Dans le cadre du cycle « Imageries de l’autre pour l’histoire », l’APPIA sera reçu le 13 novembre à la BnF. Cette séance In Situ permettra au groupe de découvrir l’exposition temporaire « Les années Ovahimba / Rina Sherman », inaugurée le 29 septembre 2015 dans la Galerie de donateurs du Site François Mitterrand.

Les Années Ovahimba. Copyright: Rina Sherman

Les Années Ovahimba. Copyright: Rina Sherman

 

Lire la suite

Cycle APPIA : « Imageries de l’autre pour l’histoire »

Pour sa deuxième saison l’APPIA propose, dans le cadre de l’accueil de l’Atelier à l’IHTP, trois séances sur le thème « Imageries de l’autre pour l’histoire ».
La notion d' »Imageries » évoque non seulement les ensemble d’images, mais aussi les dispositifs d’échange et de production de celles-ci. Quant à « l’autre », c’est évidemment celui qui se distingue de celui qui filme; mais plus largement aussi, de ceux qui regardent ou s’emparent de ces images pour les remonter.

Lire la suite

Séance #2, le 26 février 2015 au Musée des arts et métiers

Le Conservatoire des Arts et Métiers fut le premier lieu en France à mettre au musée  – c’est-à-dire conserver et exposer – les techniques de l’image animée avec la création d’une section cinématographique en 19271. Pour sa deuxième séance de l’année, l’APPIA s’installe au Musée des arts et métiers le temps d’un après-midi pour échanger autour et visiter l’exposition temporaire Culture TV. Saga de la télévision française.

Lire la suite

  1. Voir à ce sujet: Christophe Gauthier, Une composition française : la mémoire du cinéma en France des origines à la Seconde Guerre mondiale, thèse de doctorat d’Histoire, Université Paris I- Panthéon Sorbonne, sous la direction de Pascal Ory, 2007 []

Séance inaugurale de l’APPIA #1

La première séance de l’Atelier de prospection sur le patrimoine et les images animées se tiendra à Paris le mardi 4 novembre à partir de 14h et jusqu’à 17h environ. Elle se déroulera en partenariat avec la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, inaugurée et ouverte au public en septembre dernier.

Il s’agira de présenter les objectifs de l’atelier en contexte. Après un parcours dans l’exposition permanente et une rencontre avec l’une de ses commissaires, nous reviendrons sur la conception du dispositif et discuterons des divers recours qui sont faits aux images animées dans ce circuit.

La séance est ouverte à tous, mais pour un bon déroulement merci de vous inscrire à: carnetappia@gmail.com

 

APPIA : présentation de la première année d’atelier

La création de l’APPIA se situe dans la lignée de la publication du numéro de Conserveries mémorielles #16: Patrimoines et images animées, mutualiser les regards, qui venait lui-même clore une aventure entamée en 2010 au sein de l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP-CNRS).

Pour cette année de lancement, l’APPIA bénéficie du soutien de l’IHTP. Son programme a été élaboré par deux postdoctorants du laboratoire, déjà investis dans les étapes antérieures de la réflexion: Vincent Auzas et Stéphanie-Emmanuelle Louis1 .

De manière globale, nous avons souhaité que les séances de l’APPIA adoptent une forme vivante, alternant interventions académiques, visites dans des lieux de conservation ou d’exposition permanente et temporaire, séances de réflexion collective sur des outils de développement de l’analyse des politiques patrimoniales et dispositifs muséographiques.

Lire la suite

  1. Nous signalons également la participation de Nicolas Schmidt, ingénieur de recherche à l’IHTP, à la direction du numéro de Conserveries mémorielles paru en septembre 2014 []