Le Brady, 60 ans de projections

Fiche de synthèse sur

l’exposition temporaire Le Brady, 60 ans de projections

Le Brady, dans le 10ème arrondissement de Paris, donne l’exemple d’une salle qui a résisté aux transformations de l’exploitation à l’heure où la plupart des cinéma de quartier ont désormais disparu, qui a su continuer à proposer des programmations très variées et à se reconvertir techniquement, comme le montrent les affiches, programmes et photographies de l’exposition. Cette dernière attache également de l’importance aux métiers et savoir-faire via des documents relatifs aux projections par exemple, qui donnent également l’occasion de mettre en valeur la culture populaire à la fois par la salle et par le quartier.
Le caractère patrimonial de la salle est mis en avant tout en donnant lieu à un certain fétichisme, qui va de pair avec les programmes de films de genre, horreur, épouvante, érotisme, qui ont fait la réputation de ce cinéma pendant une trentaine d’années. Mais Le Brady montre aussi des cinématographies peu connues (comme les films indiens). Il a été notamment la propriété de Jean-Pierre Mocky à partir de 1994 pour une quinzaine d’années et a été classé « Art et essai » en 2014, l’histoire de la salle illustrant une certaine idée du cinéma.

Exposition « Le Brady 60 ans de projections »

Affiche de l’exposition « Le Brady 60 ans de projections »
© Ruppert & Mulot

Lire la suite