Séance: Patrimonialisation de Paris et images animées

En 2018, APPIA propose un cycle de rencontres sur le thème « Patrimonialisation des territoires et images animées ».
Une prochaine séance  se tiendra le mercredi 25 avril à partir de 14h30 dans le petit auditorium du Forum des images, autour de la patrimonialisation de Paris par l’image animée.
Cette séance permettra de découvrir l’espace de consultation du Forum des images, qui fut inauguré en février 1988 originellement au sein de la Vidéothèque de Paris.
Natacha Couthon, assistante à la coordination des collections au Forum des images accueillera le groupe, puis suivra une intervention de Thibault Le Hegarat, intitulée « la destruction des Halles de Paris, un traumatisme en direct à la télévision ».
Thibault Le Hegarat est docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaine de l’Université de Versailles. Il
évoquera la médiatisation du déménagement du marché et de la destruction des pavillons de 1968 au début des années 1970.
Cette intervention permettra de mettre en perspective le projet puis l’inauguration de la Vidéothèque de Paris au cours des années 1980, dans le cadre du développement d’une politique patrimoniale intégrant l’image animée sous le mandat de Jacques Chirac.
Participation sur inscription jusqu’au 24 avril 12h: louis.stefany@gmail.com

Gaumont – Le train du cinéma

Fiche de synthèse sur

l’exposition temporaire Gaumont – Le train du cinéma

Après l’exposition Gaumont 120 ans de cinéma (au 104 à Paris, 15 avril – 15 août 2015), un partenariat Gaumont, la SNCF et le Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF) continue de célébrer le cinéma. Un train du RER francilien est entièrement décoré, par des affiches, photos, inscriptions de répliques, etc., l’ensemble constituant une « exposition itinérante« .

Toutes ces images, composant une forme de vitrine, sont une manière de revenir sur l’histoire du cinéma et sur l’histoire de Gaumont (images des frères Lumière et de Léon Gaumont; présentation des films de Charlot; photo de L’arrivée du train en gare de La Ciotat; photos du Gaumont-Palace; cinéma des années 1930-1970 jusqu’à aujourd’hui, etc.). Elles font appel à la mémoire collective (exemples des répliques des Tontons flingueurs, de Georges Lautner; des images du Grand Bleu, de Luc Besson; des « trognes » des Visiteurs, de Christian Clavier; des visages de vedettes,  Bernadette Lafond, Jean-Claude Brialy, Yves Montand, Fernandel, etc.).

Une invite pour se distraire en regardant photos, affiches et textes comme à déambuler dans les wagons; en levant ou baissant les yeux, il y a toujours quelque chose à voir.

Gaumont, SNCF et le STIF célèbrent ensemble les 120 ans du cinéma

Gaumont, SNCF et le STIF célèbrent ensemble les 120 ans du cinéma – Photo du Dossier de presse

Lire la suite

Cinéma Premiers Crimes

Fiche de synthèse sur

l’expositions temporaire Cinéma Premiers crimes

Dans sa politique d’exposition, la Ville de Paris laisse la part belle au cinéma. Elle rappelle ainsi régulièrement que, depuis ses primes heures, le Septième Art a permis d’immortaliser la capitale française…et du Septième Art. En douze stations, Cinéma Premiers crimes ramène le visiteur au temps du muet, lui fait explorer les méandres d’un genre, lui révélant les secrets du film criminel jusqu’à son apogée et lui découvrant les racines du film de gangster.

Exposition Cinéma Premiers Crimes. Affiche. DR.

Exposition Cinéma Premiers Crimes. Affiche. DR.

Lire la suite