CinEx Lab « Penser la muséologie du cinéma : théorie, outils, savoir-faire » / Atelier in situ

Le 13 et le 14 avril 2023 à la Cinémathèque française

Le CinEx Lab est un espace de rencontre et d’échange entre professionnels et chercheurs intéressés par l’exposition des collections cinématographiques au sens large, et non seulement filmiques. L’objectif est de partager les expériences, mais aussi de réfléchir collectivement aux savoir-faire liés à ces expositions et à leur histoire. A cette fin, et après son école d’automne inaugurale, le CinEx Lab propose un atelier in situ dans une institution française qui a marqué l’histoire internationale de la muséologie du cinéma : la Cinémathèque française.  

Ce partenariat permettra aux participant.e.s de l’atelier de bénéficier des retours d’expériences de nombreuses personnes impliquées dans la mise en œuvre des expositions temporaires à la Cinémathèque française depuis son installation au 51 rue de Bercy. C’est ainsi que pourront être évoqués, à travers une série d’entretiens, différents métiers méconnus et pourtant essentiels dans la vie des expositions. Production, activités éditoriales, prise de vues photographiques, conception d’audiovisuels et bien sûr, commissariat d’expositions, seront autant d’aspects abordés au fil de cet atelier. 

D’autres interventions offriront des perspectives à la fois institutionnelles et historiographiques. Les activités de la Cinémathèque française seront replacées dans leurs réseaux partenariaux grâce à la participation d’institutions étrangères, qui viendront présenter leurs pratiques d’exposition du cinéma tout en éclairant les phénomènes de coopération et de circulation des expositions temporaires à l’heure actuelle. Tous ces témoignages contribueront à documenter une histoire future de ces pratiques.  En outre, des présentations de documents ouvriront la réflexion à des périodes plus anciennes de l’histoire de l’institution. Elles viendront enrichir le questionnement du programme de recherche CinEx sur les sources de l’histoire des expositions. Les participant.e.s qui le souhaitent pourront participer à deux initiations à la description documentaire, en groupe restreint, et obtenir à ce titre une attestation de suivi. 

Projet porté par le Centre Jean Mabillon (EA3624)/Ecole nationale des chartes-Université PSL. 

Organisation: Stéphanie-Emmanuelle Louis (CJM) et Véronique Rossignol (Cinémathèque française), avec la collaboration d’Agathe Moroval (Cinémathèque française)

Partenaires de l’atelier : La Cinémathèque française ; Fundación ”la Caixa”. 

Partenaires du programme de recherche CinEx : Translitterrae-Université PSL ; FIAF ; PG Arts-Université PSL. 

Public : Etudiant.e.s ; chercheurs et chercheuses confirmé.e.s ; professionnel.le.s des musées et des archives. Sessions de conférences et entretiens (3 premières demi-journées ouverte à tous dans la limite des places disponibles ; dernière demi-journée, accessible à un public restreint : 20-25 personnes). 

Inscription obligatoire via ce formulaire :

https://www.fiafnet.org/pages/Training/cinexlab-april-2023-inscription.html

Continuer la lecture de « CinEx Lab « Penser la muséologie du cinéma : théorie, outils, savoir-faire » / Atelier in situ »

Exposition en ligne « Frames of Reconstruction. Réalités et visions de l’Europe retrouvée.  Le film documentaire dans la culture visuelle de l’après-guerre ».

Début octobre 2022 a été inaugurée l’exposition en ligne « Frames of Reconstruction », réalisée par l’équipe européenne du projet de recherche ViCTOR-E (Visual Culture of Trauma, Obliteration, and Reconstruction in Post-WW II Europe). Le cinéma de non-fiction sert de fil rouge à cette exposition qui retrace l’histoire visuelle de la Reconstruction de l’Europe de l’après-Seconde Guerre mondiale. À la fois média, témoin et agent des transformations de l’après-guerre, le cinéma de non-fiction s’inscrit à la croisée d’enjeux artistiques et esthétiques, mais aussi politiques, culturels, sociétaux et économiques. L’exposition propose une sélection de certains de ces films (une centaine) réalisés en Europe entre 1944-45 et 1956.

Page d’accueil de l’exposition, consultable à l’adresse https://www.frames-reconstruction.eu/
Continuer la lecture de « Exposition en ligne « Frames of Reconstruction. Réalités et visions de l’Europe retrouvée.  Le film documentaire dans la culture visuelle de l’après-guerre ». »

CinEx Lab : Ecole d’automne « Penser la muséologie du cinéma : théorie, outils, savoir-faire »

Rendez-vous: 13 & 14.10. 2022

Salle Delisle – Ecole nationale des chartes, 65 rue de Richelieu, 75002 Paris

CinEx Lab est un programme de rencontres internationales lié à la création d’une base de données pour l’histoire des expositions patrimoniales sur le cinéma. Il s’agit d’associer à cet outil documentaire collaboratif une série de questionnements théoriques et pratiques, portant sur les sources et les modalités d’analyse éventuelles de ces expositions. Celles-ci prennent activement part à la vie des musées, notamment en tant que procédé de valorisation de leurs collections. Ainsi, la perspective qui a été donnée au CinEx Lab pour contribuer à une approche critique et plurielle des expositions patrimoniales est celle d’une définition collective de la muséologie du cinéma.

 Les langues de travail de CinEx Lab seront le français et l’anglais.

Continuer la lecture de « CinEx Lab : Ecole d’automne « Penser la muséologie du cinéma : théorie, outils, savoir-faire » »

La plateforme ImagesDéfense

Le 18 septembre 2021, le Ministère des Armées a annoncé, à l’occasion des Journées du patrimoine, la mise à disposition du public de sa « plateforme numérique audiovisuelle »[1] : le site Imagesdefense.gouv.fr. Ce site permet la communication de collections préservées par l’ECPADÉtablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense.

Teaser le plus long proposé pour promouvoir la plateforme Imagesdéfense

Deux teasers, de 46 secondes et 2 minutes 43, ont été mis en ligne sur la chaîne YouTube de l’ECPAD, autre interface en ligne permettant au grand public d’accéder aux images animées de l’ECPAD et à ses produits audiovisuels[2]. L’objectif de cette nouvelle plateforme est d’inviter à « partir à la rencontre d’un patrimoine inédit à travers plus d’un siècle d’histoire des armées françaises » et, à coup sûr, de « découvrir des trésors exceptionnels »[3] .

Continuer la lecture de « La plateforme ImagesDéfense »

Enfin le cinéma ! Arts, images et spectacles en France, 1833-1907

Fiche de synthèse – exposition temporaire

L’exposition porte sur un ensemble de thèmes – « Vie », « Ville », « Nature », « Temps », « Voyeurs », « Réalité augmentée », « Histoire », « Salle » – qui tous ont en commun de traiter du « mouvement », le film en étant désormais l’incarnation. Les passages de l’inanimé à l’animé, par lesquels il s’agit de donner corps et âme aux objets comme à la nature, proviennent de nombreuses expérimentations visuelles et sonores des périodes passés, comme en attestent les différents appareils et machines exposées, tout en reprenant des sujets largement représentés en tableaux, comme les évènements historiques. En relation avec les évolutions techniques, urbaines, scientifiques, esthétiques, le spectacle de la ville comme celui de la nature s’offre désormais à tout le monde, photographie et cinéma venant, après la peinture, développer des tendances à l’œuvre notamment au XIXe siècle.

Continuer la lecture de « Enfin le cinéma ! Arts, images et spectacles en France, 1833-1907 »

L’Œil, le pinceau et le cinématographe. Naissance d’un art

En lien avec l’exposition Enfin le cinéma!, APPIA propose une fiche sur le documentaire : L’Œil, le pinceau et le cinématographe. Naissance d’un art, Stefan Cornic, Arte France, Beal Productions, Musées d’Orsay et de l’Orangerie, 2020, 53 min. ; produit par Jean-Marie Nizan ; voix : Vimala Pons

Continuer la lecture de « L’Œil, le pinceau et le cinématographe. Naissance d’un art »

26 novembre 2021 : rendez-vous à la Cinémathèque française et retour d’expérience

En lien avec la publication de La Cinémathèque-Musée, une innovation cinéphile au cœur de la patrimonialisation du cinéma en France (1944-1968) à l’AFRHC et dans le cadre du partenariat de l’association avec la Cinémathèque française, deux séances des « Fenêtres sur les collections » se sont tenues le 26 novembre 2021, à 18h30 et 20h15.

Photogramme tiré du film Musée du cinéma (anonyme, 1955)

Continuer la lecture de « 26 novembre 2021 : rendez-vous à la Cinémathèque française et retour d’expérience »

Les Journées internationales du film sur l’art, 2021

Capture d’écran fournie par Laurence Martin-Brenneur.

Pour leur 14ème édition, du 22 au 31 janvier 2021, les Journées internationales du Film sur l’art, organisées par le Musée du Louvre (présentées en ligne depuis l’auditorium de l’établissement, compte tenu de la crise sanitaire), ont traité de « La correspondance des arts » en associant peinture et sculpture, littérature, dessin, histoire, danse, philosophie, bande dessinée…

Portant sur des œuvres et sur des artistes, les films diffusés étaient accompagnés, en direct, de rencontres avec les réalisateurs ou des spécialistes de ces créateurs. Avec cette programmation, le festival nous permet d’interroger les modalités de transmission du patrimoine artistique à travers le film.

Continuer la lecture de « Les Journées internationales du film sur l’art, 2021 »

“Paris calligrammes”, d’Ulrike Ottinger (2019, 129 min)

Film sorti en salle le 14 octobre 2020.

La librairie « Calligrammes » – nom donné en référence à un poème d’Apollinaire – a été fondée à Paris dans les années 1930, par Fritz Picard, Juif allemand réfugié en France, devenu un lieu d’accueil et de rencontre pour créateurs et auteurs de tous horizons ; un livre d’or qu’on feuillette, rempli de signatures, dessins, dédicaces, rend compte de ses riches heures.

Continuer la lecture de « “Paris calligrammes”, d’Ulrike Ottinger (2019, 129 min) »

“J’ai aimé vivre là”, de Régis Sauder (2019, 89 min)

Film sorti le 29 septembre 2021.

De la ville nouvelle de Cergy en région parisienne, les habitants, interrogés ou en voix off, témoignent comme d’un « lieu sans passé, d’une ville surgie de terre » ; parlent de « non – lieux, non personnes » ; expriment le sentiment d’être « étrangère, intruse ». Mais les habitants laissent des traces, à l’image de cette inscription sur une passerelle : « On ne voit bien qu’avec le cœur » ; ou bien, la célébration des 50 ans de Cergy, qui marquent aussi les 15 ans de la formation musicale La Ruche ; ou encore, au passage, une sculpture de Don Quichotte – qui prendrait une forme d’allégorie tant les habitants des villes nouvelles paraissent aux prises avec de grands ensembles démesurés ; ainsi que des pratiques collectives : un cercle de silence, dont les participants disent : « Notre silence crie ».

Continuer la lecture de « “J’ai aimé vivre là”, de Régis Sauder (2019, 89 min) »

“Giacomo Casanova”, d’Alain Jaubert (1998, 100 min)

Le dernier film de ces journées portait sur un personnage dont le nom est bien connu, mais dont on dispose de peu de portraits, « deux sûrs », que le film nous fait découvrir.

Mais reste surtout de Casanova (1725-1798) son œuvre, Histoire de ma vie, inachevée malgré les 3670 pages disponibles, manuscrit rédigé en français, dont le film montre l’original, impressionnante compilation de feuillets.

Continuer la lecture de « “Giacomo Casanova”, d’Alain Jaubert (1998, 100 min) »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search