Séance#5 In Situ Exposition « Les années Ovahimba / Rina Sherman » à la BnF

Dans le cadre du cycle « Imageries de l’autre pour l’histoire », l’APPIA sera reçu le 13 novembre à la BnF. Cette séance In Situ permettra au groupe de découvrir l’exposition temporaire « Les années Ovahimba / Rina Sherman », inaugurée le 29 septembre 2015 dans la Galerie de donateurs du Site François Mitterrand.

Les Années Ovahimba. Copyright: Rina Sherman

Les Années Ovahimba. Copyright: Rina Sherman

 

Née en Afrique du sud, Rina Sherman s’est exilée et installée en France en 1984. Cinéaste, photographe, et anthropologue, elle a soutenu un doctorat d’anthropologie visuelle sous la direction de Jean Rouch à la Sorbonne. Ses recherches dans les archives cinématographiques en Afrique Australe, sur les Ovahimba et peuples parents de la Namibie et de l’Angola, ont été récompensées par le Prix Médicis « Hors les murs » et la Bourse Lavoisier pour ses recherches1.

Initialement partie pour six mois chez les Ovahimba, un peuple éleveur de bœufs installé de part et d’autre de la rivière Kunene, en Namibie et en Angola, Rina Sherman a finalement partagé sept années de leur vie2. Au cours de ce voyage elle a constitué un corpus documentaire important qu’elle a déposé à la BnF; c’est le fonds d’archives « Les années Ovahimba – The Ovahimba Years ».

L’ensemble documentaire se compose  essentiellement de centaines d’heures de vidéo et sons. Il contient aussi des clichés et des notes. Alain Carou, conservateur au Département de l’Audiovisuel, accompagnera notre visite de l’exposition. Il nous expliquera son travail de commissaire et reviendra plus généralement aussi sur les filières d’acquisition et de valorisation des archives audiovisuelles à la BnF.

Pour préparer la visite, différents éléments sont consultables. Dans le cadre de la politique de communication des activités de la BnF propose  :

– un entretien avec Rina Sherman sur le dépôt de ses archives à la Bnf, a été publié dans la revue de l’établissement, Chroniques (ici).

– les extraits de films de Rina Sherman sur la page de l’exposition (ici).

Par ailleurs, les Archives audiovisuelles de la Recherche mettent à disposition plusieurs entretiens avec Rina Sherman, dont l’un sur les « Sept années chez les Ovahimba » (ici).

Pour participer à la séance du 13 novembre, merci de vous inscrire en écrivant à carnetappia@gmail.com

 

 

  1. éléments biographiques tirés du communiqué de presse accompagnant la sortie du livre []
  2. Un ouvrage, intitulé Ma vie avec les Ovahimba est paru en 2009 aux éditions Hugo & Cie []

Ce contenu a été publié dans Billets par Stéphanie-Emmanuelle Louis, et marqué avec , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle travaille en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) depuis 2007, et ponctuellement depuis 2014 avec le Centre Norbert Elias (Université d'Avignon et Pays du Vaucluse) et le Pôle Recherche et Musée (IDEMEC-CNRS, Université d'Aix-Marseille).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *