Séance#4 : « Les Archives cinématographiques, entre art et histoire », 9 octobre 2015

Pour sa deuxième saison à Paris, l’APPIA reprendra ses activités le vendredi 9 octobre à 14h, à l’Institut d’histoire du temps présent.

Pour cette séance « Regards croisés » portera sur le thème :  » Les archives cinématographiques, entre art et histoire. D’une prédisposition historiographique à une configuration artistique ? »

Photogramme de Nüremberg. Les Nazis face à leurs crimes (C. Delage)

Photogramme de Nüremberg. Les Nazis face à leurs crimes (C. Delage)

Sur cette question, l’atelier recevra  deux invités que rapprochent une certaine pratique cinématographique : la réalisation documentaire à partir d’archives filmiques, mais qui se distinguent par leur formation. L’un est historien et cinéaste, directeur de l’IHTP: M. Christian Delage; l’autre est un artiste devenu directeur de cinémathèque, Claude Bossion.

La séance « Regards croisés »  souhaite, à travers l’échange de témoignages sur des expériences professionnelles, intellectuelles et/ou artistiques, pointer les enjeux de création et de mise en récit rencontrés par un cinéaste qui se confronte à une archive filmique documentant l’histoire contemporaine. Qu’est-ce, en effet, qu’avoir une « idée cinématographique » face à ce type de document?

Dans le cadre du projet collaboratif de recensement et de réflexion mené par l’APPIA, cette séance contribue à identifier des acteurs des différents « mondes  » (H. Becker) de cet univers où s’entremêlent images animées et patrimonialisation. Mais au-delà de ces parcours professionnels, d’autres aspects nourriront aussi les prospections de l’Atelier.

D’abord, la valorisation des archives filmiques et la transmission de l’histoire contemporaine par le film, puisque les documentaires étudiés portent sur l’histoire coloniale et post-coloniale et sur celle de la Seconde Guerre mondiale.

Ensuite, les collections d’images animées et les institutions qui les conservent. En effet, les archives autour desquelles se construisent les documentaires de Claude Bossion et Christian Delage ont des provenances très différentes. L’un s’appuie en priorité sur les films amateurs qu’il collecte parallèlement avec la cinémathèque Cinémémoire, qu’il dirige. L’autre croise les archives cinématographiques institutionnalisées comme le cinéma des armées, les actualités filmées, archives filmées des procès de Nüremberg, voire les fictions cinématographiques.

Pour préparer cette séance, des extraits des films sont consultables sur internet :

Christian Delage, Nüremberg. Les Nazis face à leurs crimes.

Claude Bossion, Agnès O’Martins, Amateurs d’indépendances.

Inscriptions: carnetappia@gmail.com

 


Ce contenu a été publié dans Séances APPIA par Stéphanie-Emmanuelle Louis, et marqué avec , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle travaille en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) depuis 2007, et ponctuellement depuis 2014 avec le Centre Norbert Elias (Université d'Avignon et Pays du Vaucluse) et le Pôle Recherche et Musée (IDEMEC-CNRS, Université d'Aix-Marseille).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *