Gaumont 120 ans de cinéma

Fiche de synthèse sur

l’exposition temporaire Gaumont 120 ans de Cinéma

A travers cette exposition commémorative, Gaumont, l’une des deux plus grandes et anciennes compagnies françaises de cinéma, propose un survol de ces activités, depuis les débuts du cinématographe jusqu’à aujourd’hui. Le 104, qui se présente comme un « espace de vie artistique et culturel permanent », et la ville de Paris, qui fait en permanence la promotion du cinéma, offrent un espace à la célébration de ces 120 ans de création, production, distribution, exploitation. Le 104 était un lieu tout désigné pour cette exposition, par sa proximité géographique et historique de Gaumont (à l’origine installée dans le 19ème arrondissement de Paris); Gaumont comme le 104 affichent avec cette exposition leur volonté de s’adresser au public populaire. L’exposition associe le patrimoine cinématographique  de Gaumont et l’art contemporain (des œuvres d’Annette Messager évoquant films et stars; une « installation lumineuse et interactive » d’Alain Fleischer), répondant aussi à la vocation du 104 d’accueillir toutes les esthétiques .

Exposition Gaumont 120 ans. Affiche

Exposition Gaumont 120 ans. Affiche

INFORMATIONS DE BASE

Titre : Gaumont, 120 ans de cinéma. Gaumont, depuis que le cinéma existe

Sujet : Survol des 120 ans d’existence de la société Gaumont. L’exposition propose un panorama de ses productions, avec projections, objets (affiches, photos…), appareils, etc.; et proposition d’activités (cf. Publics).

Dates : 15 avril – 15 août 2015

Lieu : Centquatre-Paris, 5, rue Curial, 75019 Paris

Commissariat :  Dominique Païni

Scénographie : Nathalie Crinière

Types de publics visés : Tous publics; ateliers pour enfants et adolescents; organisations de visites adultes et en famille; projections de films.

Documents d’accompagnement : Affiche-programme (recto-verso), vendue 0,50 €. / Dossier de presse très complet de l’exposition ici / Éditions d’ouvrages et de DVD.

Environnement numérique : site du 104 ici / site de la ville de Paris ici / Application #120ansGaumont

Manifestations corrélées : Soirée, au 104, le 8 juillet, à 20h30, organisée par Gaumont et le 104 : « Cinémix » : projection de 2 des 10 épisodes de la version restaurée du film de Louis Feuillade, Les Vampires (1915), avec accompagnement musical – expérimentations sonores des pionniers de l’électronique – et bruitage : expérience d’immersion du spectateur, dit le programme.

NOTES DE VISITE

Date de visite : 29 juillet 2015

  • Composants de l’exposition

Vraies choses : costumes, objets, figurines, affiches, lithographies, dessins, photos, appareils d’enregistrement d’images et de sons; fauteuils de salle de cinéma; déclinaisons nombreuses du sigle Gaumont – la marguerite – (exemple: poignée de porte, étuis de cartes à jouer, dessin sur cravate…).

Substituts : films; séries de photographies

Outils de présentation : vitrines murales et pupitres (objets), encadrements (affiches, photographies).

Outils de signalisation : fléchage au sol avec le sigle de Gaumont

Environnement plastique : halle centrale ouverte à ses deux extrémités; répartition des lieux de visite (tente, ateliers) dans la halle et indépendants les uns des autres; encadrements en rouge des entrées d’ateliers; espaces volumineux pour les projections. L’espace peut être vu comme une place, avec un lieu central (« la tente foraine ») et d’autres lieux de chaque côté (les « ateliers », numérotés pairs et impairs), sans véritable ordre de visite.

Gaumont 120 ans plan exposition au 104

Gaumont 120 ans plan de l’exposition au 104 – Dossier de presse

  • Présences des images animées

Images et objets sont répartis en différents espaces intitulés :

– « Tente foraine » : salle de cinéma, projection de « primitifs muets », « actualités », « montage d’extraits du catalogue Gaumont » des origines à aujourd’hui.

– « Atelier Trésors de Gaumont »: petits écrans montrant des films anciens.

– « Atelier Gaumontrama » : nombreux costumes suspendus et éclairés par intermittence en même temps que de grands écrans, en hauteur, diffusent des extraits de films (fiction et actualités) de toutes les époques et tout genre, par décennies.

– « Atelier Cueillette des marguerites » : installation d’Alain Fleischer, écrivain, cinéaste, plasticien, associant objets et films et intégrant le visiteur : des projecteurs en fond de salle projettent des gros plans de visages de vedettes, en direction des visiteurs, qui ont été invités, à l’entrée de la salle,  à prendre un miroir, assez lourd à manier ; ainsi, les visiteurs reçoivent les images sur ces miroirs et les projettent comme ils le veulent, au sol, sur les murs, au plafond, ces reflets pouvant se chevaucher, bouger, etc. Les visages des vedettes sont également projetés à l’entrée de la salle sur un écran fait de lamelles. Un dispositif d’art contemporain, mais qui n’est pas spécifique à Gaumont.

  • Notes photographiques sur la scénographie

Signalétique par l’affichage à l’entrée de l’exposition.

A l'entrée du 104 © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – A l’entrée du 104
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Signalétique au sol, le logo de Gaumont étant fusionné à celui de l’exposition.

Gaumont 120 ans, au 104. Marques au sol. © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – Marques au sol
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Exposition Gaumont 120 ans - Marque au sol,  détail - © Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Exposition Gaumont 120 ans – Marque au sol, détail
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

 

 

 

 

 

 

 

Panneau introductif à l’entrée de l’exposition.

Gaumont 120 ans entrée exposition au 104.
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Entrées de différents espaces

Halle Aubervilliers photo dossier de presse

Halle Aubervilliers – photo dossier de presse

Halle entrée expo Gaumont ©Nicolas Schmidt

Halle entrée exposition Gaumont 120 ans
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

« Tente foraine »

Projection tente foraine extrait © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – Projection  tente foraine – extrait
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Entrées des « Ateliers »

Gaumont "Le trésor"  © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – « Atelier Le trésor »
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

"Cueillette des marguerites"  © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – Atelier « Cueillette des marguerites »
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’îlot « Cueillette des marguerites », des visages de vedettes sont projetées sur un voilage.

Gaumont 120 ans, au 104. Visages de vedettes sur un voilage © Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Exposition Gaumont 120 ans - Cueillette des marguerites - dossier de presse

Exposition Gaumont 120 ans – Cueillette des marguerites – Photo dossier de presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le « Gaumontrama » : grands écrans où défilent des extraits de films et exposition de costumes éclairés par intermittence.

Gaumontrama extraits  © Nicolas Schmidt

Dans « Trésors de Gaumont »  : Objets et projections, faisant penser à un cabinet de curiosités.

Dans "Le trésor", objets et projection © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – « Atelier Le trésor » 
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

 Le « Diorama », présenté comme une anticipation du cinématographe.

Diorama cartel de definition © Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Exposition Gaumont 120 ans – Diorama cartel de définition
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

La machine donne l’impression d’un paysage en relief, tel un décor, animé par des changements de couleurs (la succession des couleurs anticipe-t-elle sur les filtres de couleur utilisés au temps du cinéma muet pour indiquer les différents moments de la journée?). Une chanson accompagne cet ancêtre de la prise de vues.

Diorama - Gaumont 120 ans ©Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – Vues du « Diorama »  © Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

« Scènes pour chronophone »

Chronophone. © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – ‘Chronophone » © Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Vers la fin de l’atelier : « Passion Godard », de François Boisrond, « concepteur de l’affiche de l’exposition » reprend des peintures filmées par Jean-Luc Godard pour son film, diffusé sur un écran fixé au mur.

"Passion Godard" par François Boisrond ©Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – « Passion Godard » par François Boisrond
©  Nicolas Schmidt IHTP-CNRS

Également vers la fin de l’atelier : archive télévisuelle de Maurice Pialat récompensé au festival de Cannes en 1987. La diffusion, en boucle, sur un téléviseur, est un clin d’œil scénographique à l’époque dont date l’extrait.

Maurice Pialat, festival de Cannes 1987 (extrait). © Nicolas Schmidt

Exposition Gaumont 120 ans – Maurice Pialat, Yves Montand, festival de Cannes 1987 (extrait).
© Nicolas Schmidt IHTP-CNRS


Une réflexion au sujet de « Gaumont 120 ans de cinéma »

  1. Ping : Gaumont – Le train du cinéma | APPIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *