Chris Marker, les 7 vies d’un cinéaste

Fiche de synthèse sur l’exposition temporaire
Chris Marker, les 7 vies d’un cinéaste

Chris Marker (1921-2012), cinéaste, a créé une œuvre multiforme en images fixes et animées, et en écrits, sur toutes sortes de support (pellicule, vidéo, bande sonore, numérique, papier, photographie). Tout au long de sa vie, il s’est approprié les évolutions et les découvertes techniques, lui-même étant un inventeur (la mise au point de logiciels par exemple), tout en s’associant avec d’autres créateurs, cinéastes, artistes, inventeurs, intellectuels, etc., en intégrant des larges influences, d’Alfred Hitchcock à Alexandre Medvedkine, en passant par Armand Gatti, Simone Signoret, André Bazin, Pierre Schaeffer…

Une caractéristique, mise en évidence dans l’exposition, par les écrits, documentaires, fictions, travaux critiques, reportages, démarches esthétiques, etc., consiste dans l’union permanente de militantisme et de recherche formelle, comme l’indiquent les panneaux à l’entrée de chaque espace, donnant à Chris Marker plusieurs fonctions ou qualités (ne s’en tenant pas uniquement à « cinéaste ») : « anticolonialiste et amateur d’art », ou « le Résistant, l’écrivain », etc. Autres caractéristiques mises en évidence : l’association constante de réflexion et d’action ; Marker en « explorateur du temps et des espaces », relativement à ses voyages à travers le monde et sa présence dans les lieux et périodes de conflit; il a photographié et filmé ces espaces, et travaillé le temps, comme le montre l’imbrication exemplaire du passé, du présent et du futur dans La Jetée.

Un environnement multimédia réparti tout au long de l’exposition permet d’utiliser les travaux de Chris Marker, notamment dans la dernière partie, où il est possible de jouer avec les images et les sons, les choisir, les mélanger, etc. , le caractère parfois ludique des créations étant également essentiel dans une œuvre protéiforme.

L’exposition fait traverser beaucoup d’espaces et de volumes, avec notamment des effets de bruitages : les sons d’un film peuvent s’entendre d’une salle à l’autre (comme bruit de fond par exemple), pouvant faire se sentir en immersion, la nature et l’origine des sons n’étant pas toujours repérables ou identifiables.

Enfin, inséparable de Chris Marker : le chat. L’exposition titre “les 7 vies”, puisque le chat est connu pour disposer de sept existences, lesquelles sont attribuées au cinéaste. Objet de toutes les attentions, omniprésent dans sa vie, nombre de fois photographié, devenu fétiche, le chat est traité dans l’exposition comme une icône.

INFORMATIONS DE BASE

Titre : Chris Marker, les 7 vies d’un cinéaste

Sujet : La vie et l’œuvre de Chris Marker (1921-2012) ; ses engagements politiques, sociaux, culturels, et ses recherches formelles de toute nature, suivant les évolutions techniques d’enregistrement et de diffusion de textes, de sons et d’images.

Dates : 3 mai – 29 juillet 2018.

Lieu : Cinémathèque française, 75012 Paris.

Commissariat : Christine Van Assche (commissaire générale), Raymond Bellour et Jean-Michel Frodon (commissaires associés).

Types de publics visés : tous publics ; mais, sans être spécialiste, une connaissance préalable des créations de Chris Marker permet de mieux apprécier ses œuvres.

Documents d’accompagnement :
Dépliant « Guide du visiteur ».
Catalogue de l’exposition.
Éditions de DVD – coffrets et unitaires (Arte éditions).

Environnement numérique : ordinateurs avec lesquels les visiteurs peuvent découvrir des créations de Chris Marker, se livrer à des jeux, etc.
Sur le site de la Cinémathèque française : archives de Chris Marker, documents rares, vidéos, entretiens, constituant « Les Dossiers Marker » : https://www.cinematheque.fr/recherche.html?t=Dossiers+Marker

Manifestations corrélées :

Programmation des films de Chris Marker à la Cinémathèque française et intégralité de ses films en salle, et projections de films de prédilection du cinéaste (films de Sergueï Eisenstein, Carl Dreyer, Akira Kurosawa) ; débats, rencontres, conférences et tables rondes autour de ses films.
Nuit hommage sur Arte (le 6 mai 2018).
Appels à créations pour des créateurs de moins de 30 ans.
Lors de la « Nuit des musées » (le 19 mai 2018), programmation de films autour de “Mai 68”, à l’occasion du cinquantenaire de l’événement.

NOTES DE VISITE

Dates de visite : 16 et 20 juillet 2018

  • Composants de l’exposition

Vraies choses :
– Publications : livres, journaux, revues, magazines, albums de bande dessinée, ensemble de couvertures de la collection « Petites planètes ».
– Documents : correspondances ; cahiers de travail ; dessins et collages ; affiches.
– Matériels : caméras ; ordinateurs ; appareils d’enregistrements d’images et de sons.
– Autres objets : œuvres d’art ; objets décoratifs.

Substituts : Photographies, tirages originaux ou modernes ; fac-similés ;

Outils de présentation : panneaux informatifs ; écrans individuels (avec ou sans écouteurs) ou collectifs ; vitrines ; murs d’images ; ordinateurs ; affiches ; installations : ensemble ou série d’ordinateurs, dont les visiteurs peuvent se servir pour écouter ou visualiser des réalisations de Chris Marker et d’autres créateurs.

Outils de signalisation : Grands panneaux de présentation du thème à l’entrée de chaque espace et aménagement de salles de projection.
Textes en français, anglais, italien.

Environnement plastique :

  • Présence des images animées :
    Écrans dans tous les espaces, associés aux autres objets exposés ou installés dans des espaces aménagés en salle de projection.
    Les  films, en version numérisée, sont projetés intégralement ou par extraits.
  • Notes photographiques sur la scénographie :
    Ensemble d’espaces, plutôt conçus comme des espaces ouverts, que comme salles suggérant des lieux fermés. Dominante noire ; ou bien, mur en rouge, sur lequel est représentée la planète.

Le couloir d’entrée de l’exposition, est composé de murs d’images, représentant toutes sortes de supports d’images et de sons, notamment des collections de cassettes vidéo. Des cassettes sont également présentées dans des casiers, et d’autres objets matérialisent les créations. L’amoncellement de ces objets est impressionnant, à la mesure des créations du cinéaste.

Couloir d’entrée, avec, à l’arrière-plan : la première salle. On peut y apercevoir deux chats, en silhouette, gardiens ou veilleurs.

Couloir de l’entrée de l’exposition – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Première salle : Chris.Marker.org

“L’ouroir, The Movie” : les mondes de Chris Marker, sur écran incurvé, les supports étant eux-mêmes sphériques.

Chris.Marker.org – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
“Ouvroir”, cartel – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
Exposition Chris Marker – Cinémathèque Française 2018 © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-Paris 8

Autres images défilant dans l’ouvroir,  exemple de Simone Signoret.

« Guerre, après-guerre (1938-1954) – Le Résistant – L’écrivain »

Un panneau chronologique et thématique détaillé introduit présent la vie et l’œuvre de Chris Marker, pouvant aussi servir d’introduction aux salles suivantes.

Panneau chronologique et thématiques de la vie de Chris Marker
Exposition Chris Marker – Cinémathèque Française 2018 –
Panneau chronologique et thématique- © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-Paris 8

Extraits du tableau chronologique

Présentation de divers documents, livres, disques, etc., en vitrine et sur un mur.

Vitrine de photographies : des rencontres de Chris Marker.
Parmi les photographies, on reconnaît, outre le cinéaste, André Bazin, Armand Gatti, Agnès Varda, Simone Signoret…

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Ci-dessous, un ouvrage dans lequel sont présentés quelques textes de Chris Marker, publiés dans les années 1950.

“Regards neufs sur le cinéma” – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Dans le même espace, une installation associant poésie et technique

Cartel “The Hollow Men” – Exposition Chris Marher Cinémathèque Française 2018
©Nicolas Schmidt – IHTP -CNRS-Paris8

“The Hollow Men” : un exemple d’installation, composée d’un ensemble d’écrans reproduisant la même image, figures de toutes sortes, lettres, etc. dans un défilement continu.

Panneau introductif au thème de la colonisation – Exposition Chris Marker – Cinémathèque Française 2018 © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Dans cet espace, des créations exposées évoquent le monde colonial, objets d’art, précédant la projection du film de Chris Marker et d’Alain Resnais, Les statues meurent aussi (1963).

En reflet dans la vitrine : “Sarah Maldoror,  une image de son interview filmée.

Sarah Maldoror, entretien – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Les statues meurent aussi, de Chris Marker et Alain Resnais, Prix Jean Vigo 1954. Extrait d’émission relative au prix

Chris Marker, Alain Resnais – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Le film est projeté intégralement dans un espace aménage en salle, de l’autre côté de la grande vitrine.
Ci-dessous : photo-montage de quelques scènes du film.

« Les statues meurent aussi », extraits – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

“Le musée imaginaire de Chris Marker”

Ce “musée” est composé de créations de toutes sortes du cinéaste ainsi que les sources d’inspiration, comme le surréalisme, références qui se retrouvent dans des réalisations télévisées ou des montages d’images.

Cartel “Musée imaginaire” – Exposition Chris Marker  Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – CNRS-IHTP-PARIS8

Ouvrages en vitrine, témoignant des origines esthétiques et historiques des créations du cinéaste.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018- © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-Paris 8

Au-dessus de la vitrine, un mur d’images

Salle “Musée imaginaire”, mur d’images, photos et écran d’images – Exposition Chris Marker – Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Sur un écran, le visiteur peut faire défiler, en appuyant sur les flèches de part et d’autre de l’écran, un grand nombre d’images en tout genre, et de montages d’images, le plus souvent insolites par les rapprochements ou collages effectués, selon la technique des surréalistes.

Ci-dessous : exemples d’images que le visiteur peut découvrir en faisant défiler, pendant plusieurs minutes, ce genre d’album (détail du mur d’images).

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Sur les murs d’en face et de côté du mur d’images, des réalisations télévisuelles.

Article de « Paris-Match » sur « La Clé des songes » – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Intitulé du film : “Chris Marker, en collaboration avec Alain Resnais et Jean Kerchbron, La Clef des songes, 1950. Film 16 mm, 13′, muet [Extrait : 7’49”] © INA 1950

« La Clé des songes », photo-montage d’extraits – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
Panneau  introductif à la salle “Planète(s)”.
Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt –
IHTP-CNRS-PARIS8

Vue générale de la salle, vitrine, murs d’images, écrans; en arrière-plan, salle de La Jetée, et extrait d’une image du film en cours de projection

Salle “Planètes”, vue générale – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Vitrine de documents, albums, photographies

Salle “Planètes ” – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Photo ci-dessous, objet dans la vitrine : Le cartel porte la mention suivante : “Portraits divers dans une boîte d’allumettes – circa années 1950 – Tirages originaux – © Cinémathèque Française”.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française  2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS -Paris 8
Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS -Paris 8
Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Le mur, en rouge, où est représentée la planète, est couvert de divers documents créés ou recueillis lors des voyages, films et photos.
Des écrans de visionnage proposent Lettres de Sibérie et Dimanche à Pékin.

Sur le mur de l’autre côté : couvertures des Guides de la collection “Petites planètes”

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8


Suite aux explorations de la planète : Cuba Si, film sorti en 1963, qui a obtenu le  “Prix Louis Lumière”; extrait d’émission relative au prix.

« Cuba Si » – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Une partie de l’espace de “Planètes” est consacrée à Toute la mémoire du monde, d’Alain Resnais (1956), film de commande sur la Bibliothèque nationale, à Paris.

Quelques extraits du film, dont une fiche de bibliothèque et une image, dans des supports à part, de l’ouvrage correspondant (collection “Petites Planètes”, éditions du Seuil).

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Une salle est consacrée au film, en 16 mm, projeté intégralement, en continu.

Dans cette salle, il est demandé d’attendre le début de la projection, le visiteur peut suivre le compte-à-rebours avant la nouvelle séance.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS  8
Couloir “La Jetée” – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Documents relatifs au film et autres films inspirés de La jetée, comme L’Armée des douze singes (1995), de Terry Gilliam.

“Dimanche à Orly”, chanté par Gilbert Bécaud, qu’on peut écouter – sorte de maquette de disque avec une image du film de Marker. On sait que le flm commence et finit par des photos de la jetée de l’aéroport d’Orly, lieu largement visité le dimanche dans les années 1960 par les familles venant voir “s’envoler les avions”, comme le dit la chanson, et comme le montrent des photos du film.

« Dimanche à Orly », par Gilbert Bécaud – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8


“Mai 68, avant et après (1967-1980) L’activiste, l’homme des collectifs, le monteur”

Après ces documents, d’autres font lever la tête : les slogans de Mai 68 égrenés sur des écrans placés en hauteur et inaugurant la salle consacré au mouvement de l’époque.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Mai68Slogans.png.
“Mai 68”, slogans – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Autre vue générale de la salle: écrans, affiches, photographies, sur les murs, en hauteur : en immersion dans le mouvement de Mai 98.

Salle “Mai 68”, vue générale – Exposition Chris Marker – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Vitrine_DocumentsMai68-500x138.png.
“Mai 68”, vitrine de documents – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Sur les murs du couloir précédant la salle, les activités militantes de Chris Marker, production et projections de films, sont présentées par affiches et photographies, l’ensemble représentant les travaux du cinéaste dans le courant de création de Mai 68.

Montage de photos d’extraits d’entretiens, avec Inger Servolin, fondatrice de Slon puis d’Iskra et productrice ; avec Pierre Lhomme, co-réalisateur du film Le Joli Mai (1962),

Inger Servolin, – Pierre Lhomme, Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018
Affiche – Le fond de l’air est rouge

Alexandre Medvedkine : affiche de son film, Le Bonheur, le cinéaste et le ciné-train.

Medvdekine – Exposition Chris Marker – Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP CNRS Paris 8




“Mai 68”- Document en vitrine – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt –
IHPT- CNRS-PARIS 8 

Documents relatifs aux voyages de Chris Marker et aux populations rencontrées – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Mur de documents – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Les espaces et les temps sont présentés par de nombreux documents filmiques et photographiques évoquant des événements de l’Europe contemporaine (la chute du mur de Berlin, la guerre à Sarejevo), comme les réflexions des intellectuels, exemple de Cornélius Castoriadis.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
Cornélius Castoriadis – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Des espaces sont également aménagés en salles de projection, montrant des films de Chris Marker, Le fond de l’air est rouge (1977), et Sans soleil (1982).

Entrée des salles de projection – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Cloison, avec un écran et la diffusion de Level Five. En arrière-plan, les documents et objets de la salle des “installations”.

Cloison, avec un écran et la diffusion de Level Five. En arrière-plan, les documents et objets de la salle des “installations”.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Images des chats, en hauteur; en arrière-plan, la projection de “Chat Guillaume”.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt
– IHTP-CNRS-PARIS 8

En fin de salle, un écran projette Le Chat Guillaume commentateur politique.

« Le chat Guillaume », extraits – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Autre activité de Chris Marker : les dessins satiriques

Dessins satiriques – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
Tableau des expérimentations – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
Capture d’écran – Salle “Expérimentations” – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Cinémathèque Française
Capture d’écran – Salle “Expérimentations” – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Cinémathèque Française
Salle “Expérimentations” – Vitrine d’appareils et d’objets, etc. – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Une salle contigüe propose un environnement fait de machines et appareils à disposition des visiteurs, ordinateurs avec lesquels on peut jouer et se livrer à des expérimentations visuelles et sonores, l’ensemble faisant penser à une installation, comme on en parle à propos de l’art contemporain. Et il y a de quoi lire, regarder, écouter: publications, interviews filmées, etc.Des  jeux sont proposées, à partir des films de prédilection du cinéaste…

Jeu avec “Vertigo”_Films Cultes_Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
“Fées diverses” – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Le visiteur peut cliquer sur des icônes d’images et de sons, pour écouter ou voir des réalisations visuelles ou sonores de Chris Marker, sorte de minis sonothèques ou cinémathèques, constituant un patrimoine audiovisuel orignal, avec rappel des supports d’origine, aujourd’hui disparus, comme c’est le cas des mini cassettes, et qui font désormais partie d’un patrimoine technique.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Écrans d’expérimentation son et vidéo – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

SIGNALÉTIQUE

C’est le chat qui accueille et accompagne le visiteur, dès l’entrée à l’extérieur et dans le hall intérieur de la Cinémathèque Française.

Affichage extérieur – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8
Affichage hall d’entrée – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

L’ascenseur aussi est “associé” à la visite : outre l’indication externe, un collage de chat, à l’intérieur, propose de continuer ou de finir la visite de l’exposition en allant à la librairie et au café, autres espaces de la Cinémathèque.

Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Affichage sur et dans l’ascenseur – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

En arrivant à l’exposition, le “commentaire” du chat, sur la vitrine de la Cinémathèque, est repris, cette fois en anglais.

Entrée de l’exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

A la fin de la première salle, une sorte de kiosque portant la mention “Cinéma” invite à poursuivre la visite de la vie et l’œuvre de Chris Marker, suivant un parcours thématique et chronologique.

“Kiosque” dans la première salle – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

Un grand panneau, après l’espace chris.marker.org, face au “kiosque”,  présente le cinéaste, avant les autres panneaux de chacune des salles. Retenu comme guide, le chat salue au début et à la fin de l’exposition, qui semble se visiter sous son égide.

Début et fin de l’exposition – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8

A l’entrée de chaque salle, un grand panneau de présentation affiche les thèmes, toujours en présence d’un chat.

En guise de finition : montage de l’image récurrente du chat, dans tous ses états, souvent d’allure facétieuse, depuis l’entrée de la Cinémathèque Française et tout au long de l’exposition.

La “compagnie” des chats ! – Exposition Chris Marker Cinémathèque Française 2018 – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS-PARIS 8


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.