A l’écart des chapiteaux, Les Collections en piste!

Fiche de synthèse sur

l’expositions temporaire Les Collections en piste!

Alors que la Biennale des arts du cirque (BIAC) bat son plein à Marseille, investissant notamment l’esplanade du J4, le MUCEM consacre un Temps fort à cette pratique spectaculaire. La présentation documentaire: Les Collections en piste! a retenu mon attention. En effet, à l’écart des chapiteaux et à contretemps des représentations, s’illustre la manière dont l’image animée peut conserver, transmettre ou activer la mémoire du spectacle vivant.

C’est aussi une occasion, dans l’APPIA, de réfléchir à un modèle de fiche documentaire sur les dispositifs d’exposition1.

INFORMATIONS DE BASE

Titre : Les collections en piste!

Sujet:  Dans les dès les années 1950, Georges-Henri Rivière a créé une collection autour des arts du cirque au Musée des arts et traditions populaires. Elle devenue celle du Mucem en 2005. Cette présentation se pose en contrepoint à la Biennale internationale des arts du cirque à Marseille.

Dates : 22/01/2015 – 02/03/2015

Lieu : Mucem, J4, Forum

Commissariat : ? [inconnu]

Types de publics visés : tous publics

Documents d’accompagnement : [aucun]

Environnement numérique : page du site du Mucem (ici)

Manifestation corrélée: Le MUCEM fait son cirque!

NOTES DE VISITE

Date de visite : 15 février 2015

  • Composants de l’exposition

Vraies choses : costumes de cirque ; maquettes de chapiteau

Substituts : iconographie; film

Outils de présentation : socles et mannequins (costumes); vitrines (maquettes); borne numérique (iconographie); écran (film)

Outils de signalisation: texte introductif général (extérieur de la cimaise côté Forum); texte introductif de précision (intérieur de la cimaise côté exposition); cartels documentaires des vraies choses

Environnement plastique : cimaises claires séparant l’exposition de l’espace de convivialité du Forum; petit canapé face à la borne numérique; grande banquette face à l’écran

  • Présences des images animées

Borne numérique interactive présentant un feuilletage iconographique : les documents plats (dessins et photos notamment), qui nécessiteraient une exposition sous verre sont ainsi protégés et peuvent être présentés en plus grande quantité.

Exemple de document iconographique numérisé dans la borne numérique.

Exemple de document iconographique numérisé dans la borne numérique.

Montage audiovisuel diffusé sur grand écran : que se passe-t-il sous les chapiteaux? En contrepoint aux collections exposées qui renvoient elles-mêmes à la Biennale internationale des arts du cirque installée sur l’esplanade du J4, et plus largement à Marseille, un montage de captations des spectacles programmés avec indication de leurs date et lieu de présentation.

  • Notes photographiques sur la scénographie

Entrée de l’exposition, au fond à droite on aperçoit le grand écran sur lequel passe le film :

copyright S.E.LOUIS

Autre vue de l’entrée de l’exposition montrant divers types d’expôts. Une maquette sous vitrine et des costumes sur mannequins :

Copyright S.E. LOUIS

Dans le fond à droite, l’écran sur lequel passe le film :

Copyright S.E.LOUIS

Grande banquette permettant aux visiteurs de s’asseoir pour regarder le film. L’obscurité évite toute nuisance à la bonne visibilité du montage audiovisuel :

Copyright S.E.LOUIS

Sur la gauche en entrant, la borne numérique avec, là aussi, un canapé pour regarder assis le feuilletage d’images proposé :

Copyright S.E.LOUIS

La borne numérique vue de près. Un mobilier d’exposition de type pupitre interactif. Un message incite le visiteur à activer le défilement iconographique :

DSC_0100

 

Copyright S.E.LOUIS

  1. les catégories descriptives sont inspirées notamment d’André Desvallées, « Cent quarante termes muséologiques ou petit glossaire de l’exposition », Manuel de muséographie. Petit guide à l’usage des responsables de musée, Paris, Séguier : 205-251 []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *