Séance #2, le 26 février 2015 au Musée des arts et métiers

Le Conservatoire des Arts et Métiers fut le premier lieu en France à mettre au musée  – c’est-à-dire conserver et exposer – les techniques de l’image animée avec la création d’une section cinématographique en 19271. Pour sa deuxième séance de l’année, l’APPIA s’installe au Musée des arts et métiers le temps d’un après-midi pour échanger autour et visiter l’exposition temporaire Culture TV. Saga de la télévision française.

Le jeudi 26 février séance débutera à 14h. Céline Daridan, chef de projet et commissaire associée à l’exposition par le musée, nous expliquera les divers aspects et étapes de la mise en oeuvre de Culture TV. Elle conduira ensuite le groupe aux espaces d’exposition temporaire pour une visite libre, au cours de laquelle les participants pourront prendre le temps de découvrir les nombreux extraits qui jalonnent le circuit.

Afin de préparer cette séance, voici quelques références et sources possibles, consultables en ligne:

  • L’environnement textuel et documentaire de l’exposition est partiellement disponible. Peuvent donc être consultés : le catalogue numérique de l’exposition, réalisé par le Musée des arts et métiers en collaboration avec l’INA (ici) ou les éléments mis à disposition par le Centre de ressources du CNAM. A savoir: une bibliographie thématique (ici); sept dossiers numériques sur des objets présentés dans l’exposition (ici); un mini-site sur l’histoire de la télévision présenté in situ sur une borne multimedia à l’intérieur de l’exposition (ici).
  • Pour placer dans une perspective historique les pratiques d’exposition de la télévision: Fickers Andreas et Laborie Léonard, « Deux regards sur une même technologie : la télévision aux expositions internationales de Paris (1937) et de New York (1939)», Hermès, La Revue, 2008/1 n° 50, p. 163-170.
  • En rapport plus direct avec la visite, deux longs entretiens avec des personnalités impliquées dans l’histoire télévisuelle française: « À travers l’histoire de la télévision » Entretien avec Marcel Bluwal, Sociétés & Représentations, 2010/2 n° 30, p. 243-257; Veyrat-Masson Isabelle, « Michel Souchon, du CECMAS à France Télévision, un itinéraire », Le Temps des médias, 2004/2 n° 3, p. 195-205.

Le 26 février, rendez-vous à 14h, dans le hall du Musée des arts et métiers, 60 rue Réaumur (Paris III).

Pensez à vous inscrire par mail: carnetappia@gmail.com!

  1. Voir à ce sujet: Christophe Gauthier, Une composition française : la mémoire du cinéma en France des origines à la Seconde Guerre mondiale, thèse de doctorat d’Histoire, Université Paris I- Panthéon Sorbonne, sous la direction de Pascal Ory, 2007 []

Ce contenu a été publié dans Séances APPIA par Stéphanie-Emmanuelle Louis, et marqué avec , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle travaille en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) depuis 2007, et ponctuellement depuis 2014 avec le Centre Norbert Elias (Université d'Avignon et Pays du Vaucluse) et le Pôle Recherche et Musée (IDEMEC-CNRS, Université d'Aix-Marseille).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *