Montmartre décor de cinéma

Fiche de synthèse sur l’exposition temporaire

Montmartre décor de cinéma

Le quartier de Montmartre à Paris (18ème arrondissement, et limites du 9ème) fait l’objet de tournages de films depuis plus d’un siècle, soit comme « décor naturel », soit en tant que reconstitution.

Ses bâtiments, places et monuments emblématiques (comme le Moulin rouge, la basilique du Sacré-Cœur, la butte Montmartre, la place du tertre) et les noms associés au quartier (Pigalle, Barbès) se retrouvent dans bien des films, de toutes époques et de tous genres (dramatique, comique, policier, historique, etc.). Des films français en grande majorité, et quelques films américains. Depuis Onésime débute au théâtre, de Jean Durand (1913), avec une poursuite sur les toits du Gaumont Palace (immense salle située place Clichy à l’époque), au Fabuleux destin d’Amélie Poulain, de Jean-Pierre Jeunet (2001), en passant par des réalisations aussi diverses que Juliette ou la clé des songes, de Marcel Carné (1950), Baisers volés de François Truffaut (1968), Moulin Rouge (de John Huston, 1952 ; de Baz Luhrmann, 2001), ou Pigalle, de Karim Dridi (1994).

Affiches, photos, documents écrits, extraits de films composent l’exposition présentée, sur deux étages, au Musée de Montmartre – Jardins Renoir.

INFORMATIONS DE BASE

Titre : Montmartre décor de cinéma

Sujet : Le quartier Montmartre à Paris – avec ses résidences d’artistes, cabarets, jardins, etc. – lieu de tournage ou décor reconstitué en studio de très nombreux films de fiction depuis plus d’un siècle.

Dates : Du 12 avril 2017 au 14 janvier 2018.

Lieu : Musée de Montmartre – Jardins Renoir. 12 rue Cortot – 75018 Paris.
L’exposition a lieu aux deuxième et troisième étages du musée.

Commissariat :
– Pierre Philippe, réalisateur, scénariste et écrivain
– Saskia Ooms, responsable de la conservation au Musée de Montmartre
– Isabelle Ducatez, directrice de l’association Le Vieux Montmartre

Types de publics visés : Tous publics. Des animations sont organisées à l’intention des enfants, notamment au moment de Noël (cf. « Manifestation associée »).

Documents d’accompagnement :

  • Catalogue de l’exposition, édité par Somogy, en français et en anglais.
    Ouvrage collectif ayant pour auteurs :
    Françoise Lemerige et Jacques Ayroles de la Cinémathèque française
    Antoine de Baecque (historien, critique de cinéma)
    Marc Durand (historien et arrière-petit-neveu des Frères Lumière)
    Alain Roulleau (directeur du Studio 28)
    Jean-François Pioud-Bert (réalisateur, et critique du cinéma)
    Jean-Pierre Jeunet (réalisateur)
    Les commissaires de l’exposition (cf. supra).
  • Dépliant : Présentation, en français et en anglais, de l’exposition, incluse dans un dépliant sur le musée (avec plan des différents bâtiments et des jardins), descriptif des collections et photos. L’entrée à l’exposition donne droit aussi à la visite du musée, comme pour ne pas séparer le permanent du temporaire, ou que le temporaire soit l’occasion de découvrir aussi les collections et jardins.

Le site du musée propose les supports de communication liés à l’exposition:

Environnement numérique :
Un audio guide est remis à chaque visiteur, sous la forme d’un téléphone mobile, à partir duquel on peut entendre les dialogues des films présentés ainsi que des commentaires sur Montmartre, d’après « Le regard de Marcel Aymé ». Ces enregistrements sont également prétextes à des digressions sur les films et le quartier, lieu de vie et de visite pour toutes catégories de population (artistes et mauvais garçons).
On a accès aux contenus en pointant l’appareil vers une borne située sous les écrans ou en tapant le numéro indiqué sur ces bornes.

Manifestations corrélées :
Visites guidées

Soirée concert

Ateliers pédagogiques

(Cf.dossier de presse: p.15-17)

NOTES DE VISITE

Date de visite : 2 janvier 2018.

  • Composants de l’exposition

Vraies choses : Affiches, photographies, manuscrits, correspondances.
Objets utilisés dans les films, bancs, chaises, tables, lustres, sièges de cinéma ; objets propres à certains films, comme ceux du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

Substituts : Maquettes, dessins, décors (silhouettes de réverbères, mobilier de cabaret, etc.).

Outils de présentation : Écrans de différentes tailles ; vitrines ; pièce installée en salle de cinéma ou décor de place de quartier avec un écran.

Outils de signalisation : Pas de signalétique particulière, sinon, une invite : les escaliers sont décorés des titres de films présentés dans l’exposition (extraits ou documents), titres écrits dans des graphismes divers.

Environnement plastique :

  • Présences des images animées

De nombreux écrans, de différentes tailles – grands écrans avec projections au mur et moniteurs – sont installés tout le long du parcours, dans les pièces et les passages de l’une à l’autre. De courts extraits de film sont projetés, les films étant regroupés par grandes thématiques. Des cartons sous les écrans indiquent les titres de film (exemple : Les 400 coups ; Un Américain à Paris ; Tout le monde dit I Love You), dont des séquences montmartroises se succèdent. Quelques scènes des actualités cinématographiques d’époque sont aussi projetées (sur le tournage du film de Marcel Carné, Les Portes de la nuit ; ou celui de Sacha Guitry, Si Paris nous était conté) en introduction ou accompagnement des films.

Liste des extraits de films : page extraite du Dossier de presse.

Liste des extraits de films projetés, cf.  » Dossier de presse de l’exposition »

  • Notes photographiques sur la scénographie

Antichambre de l’exposition avec grand cartel introductif et générique de l’exposition.

Affiche de l’exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

A l’entrée de l’exposition – Présentation du quartier et photo de Marcel Aymé – Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au début de l’exposition, un espace de deux rangées de quelques sièges, faisant office de salle de cinéma, pour assister à des films muets.

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Ce deuxième étage, à dominantes rouge et noire, fait passer dans des espaces plus ou moins larges, parfois dans une demi obscurité, laquelle contraste avec les éclairages d’autres pièces. De grands panneaux thématiques (en français et en anglais), non chronologiques, couvrent l’ensemble du quartier, et présentent des films qui se sont servi de ces lieux comme décors.

« Le Sacré-Cœur « 

Extrait : « Un Américain à Paris », de Vincente Minnelli (1950) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris

Extrait : « Les 400 coups » de François Truffaut (1959) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

« Les escaliers « 

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt
– IHTP-CNRS Paris 8

 

Documents relatifs à « Juliette ou la clé des songes », de Marcel Carné – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

Extrait : « Juliette et la clé des songes », de Marcel Carné (1950) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Passage vers la section « Pigalle » du circuit d’exposition, autre thématique de l’exposition

Exposition Montmartre décor de cinéma –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Proposition scénographique immersive, le lettrage lumineux « Pigalle » en grandes lettres rouges lumineuses, s’apparente à une enseigne, en référence au patrimoine urbain, dans un style à l’ancienne.

 

 

 » Barbès »

Marcel Carné, Actualités Gaumont – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Documents relatifs au film de Marcel Carné, « Les Portes de la nuit » (1946) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait : « Les Portes de la Nuit », Yves Montand, Jean Vilar – « Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Extrait : « Les Portes de la nuit », Nathalie Nattier – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Dans ces espaces, une sorte de parapet est installé devant un espace en retrait, où sont projetés des extraits du film de Marcel Carné, Les Portes de la nuit (1946), film pour lequel avait été reconstitué à l’époque la station de métro Barbès Rochechouart, décor venant comme un rappel des grilles de la station.

 

 

 

 

 » Le Moulin Rouge »

Texte de « La Complainte de la Butte », chanson de « French Cancan » de Jean Renoir (1955) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Photos relatives au film de Jean Renoir, « French Cancan » – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

La Complainte de la Butte – paroles de Jean Renoir,  musique de Georges van Parys – appartient au répertoire de la chanson française.

 

 

 

 

 

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Décors, costumes (en vitrine) des films, plusieurs portant le titre Moulin rouge.

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le Lapin Agile »

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Le typique cabaret montmartrois (qui fait toujours partie du patrimoine urbain et spectaculaire parisien) est représenté par un décor et un film, « Allo Berlin, ici Paris », de Julien Duvivier (1932), avec une pièce à l’atmosphère plus intime.

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la vitesse et du mouvement avec Claude Lelouch, par le parcours en moto à toute allure des rues du quartier (pour arriver à un rendez-vous amoureux), extrait placé peu avant la sortie de la première partie de l’exposition.

Extrait : « C’était un rendez-vous », de Claude Lelouch (1976) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Des documents nombreux et de types variés (photographies, affiches, etc.) sont répartis tout le long du parcours.

Exposition Montmartre décor de cinéma –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Documents sur divers films – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Exposition Montmartre décor de cinéma –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Des salles du quartier sont également représentées : photos du du Studio 28 [toujours en activité] et du Gaumont Palace [disparu].

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant le 3ème étage, écran et  décor évocateur des rues parisiennes avec des silhouettes de réverbères.

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

Troisième étage : « Appartement de Suzanne Valadon et Maurice Utrillo »

Le troisième étage – siège de l’appartement et de l’atelier de Suzanne Valadon, auquel on a accès mais non utilisé pour l’exposition – connaît quelques arrangements pour l’exposition : un court reportage des « Actualités Gaumont » sur le tournage de Si Paris nous était conté, de Sacha Guitry (1955), est projeté sur un miroir de la pièce, tandis que l’affiche du film côtoie un chevalet. Pour cet extrait, le son est direct (il ne passe pas par l’audio guide).

 

Actualités Gaumont : sur le tournage de
« Si Paris nous était conté », de Sacha Guitry (1956) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Appartement, chevalet, affiche et décor, et passage vers les autres salles de l’exposition

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

Appartement et décor – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un café et une place de Paris, avec affiche, photographies  – dont celles du film de Marcel Carné, Les Enfants du paradis (1946) – et écran occupent toute la pièce.

Décor parisien – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Décor parisien – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

« Tableaux atypiques de Montmartre »

François Truffaut, photos de tournage – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Décor, écran, photo, affiche, d’une salle à la suivante – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Avenue Junot » : François Truffaut y tourna notamment des scènes de Baisers volés (1968). Il tourna aussi une séquence de  L’Amour en fuite au cimetière de Montmartre (où il est enterré).

Affiche et extrait : « L’Amour en fuite », de François Truffaut (1979) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

« Louise »
Une pièce est consacré au film d’Abel Gance (1939), qui met en scène Montmartre.

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Livret de Gustave Charpentier, pour « Louise » d’Abel Gance – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Affiches dans la salle « Louise » – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

« Montmartre onirique »

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Extrait : « La science des rêves », de Michel Gondry (2006) – Exposition Montmartre décor de cinéma –
© Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

« Le Montmartre d’Amélie »

Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (2001), de Jean-Pierre Jeunet, occupe la dernière pièce de l’exposition. Affiche, extrait de film et objets du film sont exposés, quartier et personnages rendus indissociables, et devenus eux-mêmes objets de patrimoine.

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Sortie de l’exposition

Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Gros plan sur la signalétique des points d’accès aux contenus audio

Borne, mode d’emploi – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Borne et titres – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

Borne et cartels – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

Titres et borne – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Gros plan sur la signalétique

 

Escalier décoré de titres de film (1) – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Escalier et titres de films (2) - Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

Escalier menant à la première partie de l’exposition, en montant (1), ou vue d’en haut (2).

 

 

Escalier et titres de films – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

Escaliers conduisant à la deuxième partie de l’exposition (du 2ème au 3ème étage).

Escalier et titres de films – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Escalier et titres de films – Exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 

A l’intérieur une signalétique « Suite de l’exposition », passage d’un étage à un autre par plusieurs flèches et occupé par des photographies de film (une autre signalétique est présente à l’étage supérieure, cf. supra).

Suite de l’exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

Suite de l’exposition Montmartre décor de cinéma – © Nicolas Schmidt – IHTP-CNRS Paris 8

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *