Mashup Film Festival 2020

Dans la continuité des travaux sur le Mashup menés à l’APPIA, nous signalons le prochain MFF 2020.

Mardi 1er septembre débute l’édition 2020 du Mashup Film Festival, à Paris et en Île de France. Comme chaque année, le festival proposera des projections de films mashup, ainsi que des débats, installations et ateliers ludiques, dans plusieurs salles et lieux partenaires. Se tiendra notamment le jeudi 3 une triple table ronde autour des thèmes mashup, cinéma, société, et partage, avec les participations de Laurence Allard, Michael Bourgatte, Jean-Yves de Lépinay, Julien Lahmi, Marie-Philippe Joncheray, Stéphanie Louis, Némésis Srour, et Alain Zind.

Continuer la lecture

Journée « Cinémathèques, ciné-clubs et panthéon dans les années 1950 »

Cette journée d’étude vise à analyser plusieurs aspects de la programmation dans des cinémathèques et ciné-clubs pendant les années cinquante afin d’évaluer leur participation à la création de canons et panthéons cinématographiques. Une projection du Cuirassé Potemkine (Eisenstein, 1925) clôturera la journée. La journée se déroulera entre la maison de la recherche et la Cinémathèque universitaire. Rendez-vous le mercredi 11 septembre 2019.

PROGRAMME

Continuer la lecture

Journée d’études « Monter/ démonter l’histoire du cinéma »

Le vendredi 1er juin 2018, l’APPIA propose une journée d’études internationale intitulée: « Monter/ démonter l’histoire du cinéma. Les archives et les anthologies cinématographiques ou audiovisuelles. » Elle intervient en point d’orgue aux réflexions menée dans le cadre de la saison « Muséalité du Mashup » en 2017. Elle bénéficie du soutien le IHTP-Institut d’histoire du temps présent et de l’ESTCA (Université Paris 8), ainsi que de la participation de Ciclic.

Elle se tiendra de 9h30 à 18h dans les locaux du CNRS, 59-61 rue Pouchet, 75017 Paris.

Création graphique: Marie-Camille Imbo à partir d’un Mashup d’Antek

 

Version courte en PDF: Programme APPIA 1er juin

Programme détaillé ci-après.

Les communications donneront lieu à des projections.

La participation est libre sous réserve d’inscription préalable: louis.stefany@gmail.com

Continuer la lecture

Séance: Patrimonialisation de Paris et images animées

En 2018, APPIA propose un cycle de rencontres sur le thème « Patrimonialisation des territoires et images animées ».
Une prochaine séance  se tiendra le mercredi 25 avril à partir de 14h30 dans le petit auditorium du Forum des images, autour de la patrimonialisation de Paris par l’image animée.
Cette séance permettra de découvrir l’espace de consultation du Forum des images, qui fut inauguré en février 1988 originellement au sein de la Vidéothèque de Paris.
Natacha Couthon, assistante à la coordination des collections au Forum des images accueillera le groupe, puis suivra une intervention de Thibault Le Hegarat, intitulée « la destruction des Halles de Paris, un traumatisme en direct à la télévision ».
Thibault Le Hegarat est docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaine de l’Université de Versailles. Il
évoquera la médiatisation du déménagement du marché et de la destruction des pavillons de 1968 au début des années 1970.
Cette intervention permettra de mettre en perspective le projet puis l’inauguration de la Vidéothèque de Paris au cours des années 1980, dans le cadre du développement d’une politique patrimoniale intégrant l’image animée sous le mandat de Jacques Chirac.
Participation sur inscription jusqu’au 24 avril 12h: louis.stefany@gmail.com

Séance #7 : « Geste muséal du Mashup »

Le mercredi 26 avril se tiendra la troisième séance de l’atelier « Muséalité du Mashup » de la saison 2016-2017 d’APPIA. Les deux premières séances ont permis d’explorer l’environnement web, facteur décisif d’une accessibilité grandissante aux images, favorisant ainsi une reconfiguration des déploiements culturels, et l’émergence de la figure de l’anonyme comme producteur de discours sur les images. De ce fait, le jeu de reprise et de remontage du Mashup a pu être analysé dans sa perspective esthétique et artistique, ainsi que dans sa dimension discursive: en détournant des images, un premier travail de décortication et d’analyse s’impose à l’utilisateur – posant ainsi la question du « pourquoi ces images » (question donc de mémoire) du « comment » (question du détournement esthétique).

Cette nouvelle séance sera donc l’occasion d’explorer en profondeur la fonction muséale que peut prendre en charge le mashup : c’est-à-dire épouser la logique du geste muséal, dépassant ainsi, peut-être, la fonction de cartel. Cela sera l’objet des réflexions proposées par Barbara Le Maître, professeure à l’Université Paris 10 Nanterre, et de Stéphanie-Emmanuelle Louis, post-doctorante à l’IHTP.

Barbara Le Maître a codirigé avec Jennifer Verraes, Cinéma Muséum. Le Musée d’après le cinéma, qui a inspiré le titre de ce séminaire. Elle viendra présenter cet ouvrage collectif et sa recherche personnelle sur le thème de la muséalité du cinéma. Elle a, par ailleurs coordonné le chapitre « Access, reuse and exhibition » dans le manuel Preserving and Exhibiting Media Art. Challenges and Perspectives, où Stéphanie-Emmanuelle Louis a publié un texte sur la programmation patrimoniale comme montage. Cette séance sera l’occasion de mettre ces réflexions en perspective, sous l’angle des gestes de cinéastes notamment.

Barbara Le Maître, « Du film comme objet muséal au film comme geste muséal »

Stéphanie-Emmanuelle Louis, « Un montage patrimonial? Le mashup à l’aune des pratiques muséographiques du cinéma »

Nous vous invitons à vous inscrire à l’évènement en nous écrivant à carnet.appia@gmail.com

Au plaisir de vous voir nombreux

L’équipe APPIA, Atelier de prospection sur le patrimoine et les images animées

Mercredi 26 avril- 14h

59 rue Pouchet – Batiment du CNRS – Paris 17e (metro Guy Mocquet)

Salle 108

Mashup, film de remploi : une pratique au potentiel critique (1/2)

Première partie : de la création à l’archivage

L’invitation faite par l’APPIA pour sa deuxième séance « Muséalité du Mashup » pour parler de ma démarche et de mes réflexions autour du Mashup, du found footage, et plus généralement du film de remploi, était pour moi l’occasion de partager mon expérience personnelle et de la prolonger par un ensemble de références qui éclairent selon moi cette pratique, son potentiel critique et ce qu’il dit des images sources. Le temps passant très (trop) vite à l’oral, j’ai donc rédigé ce billet afin de compléter et tenter de synthétiser mon intervention.

Continuer la lecture

Retour sur la séance #5: De quelques dimensions muséales du Mashup…

Au titre de cette 3e saison de l’APPIA, il manque peut-être un point d’interrogation. Car c’est une question, plutôt qu’une affirmation qui se cache derrière « Muséalité du mashup ». Quelles lignes de fuite poser?

Julien Lahmi face à Munchferatu. Copyright: S.E.Louis

Julien Lahmi face à Munchferatu. Copyright: S.E.Louis

Continuer la lecture

Séance#5 « Le Mashup, un objet cinématographique en cours de légitimation »

Rendez-vous le 23 novembre 2016, à 14h pour débuter la saison 2016-2017 de l’APPIA « Muséalité du Mashup ».

Cette séance d’introduction reviendra sur les enjeux de l’ APPIA dans sa prospection sur les rapports entre patrimonialisation et images animées, et présentera le nouvel objet à l’étude cette année : le cinéma mashup, et la problématique muséale qui lui sera progressivement appliquée.

Continuer la lecture

Saison 2016-2017: « Muséalité du Mashup »

La saison 2016-2017 de l’APPIA, orchestrée par Alain Zind et Stéphanie-Emmanuelle Louis avec la collaboration de Vincent Auzas, défrichera quelques pans d’une vaste thématique : les rapports entre Mashup et patrimonialisation du cinéma, sous le titre « Muséalité du Mashup ».

Extracorpus, film d'Augustin Gimel

Extracorpus, film d’Augustin Gimel

Continuer la lecture

L’Exposition Rina Sherman, ou l’entrée en patrimoine d’une documentation anthropologique

Compte Rendu 

Séance #5

La cinquième séance de l’APPIA s’est déroulée à Paris autour de l’exposition Les Années Ovahimba. Rina Sherman à la Bibliothèque nationale de France. Le groupe a été accueilli sur le site François Mitterrand. D’abord par Alain Carou, conservateur au département de l’Audiovisuel, co-commissaire de l’exposition; ensuite par Rina Sherman elle-même. Une surprise bien agréable qui a enrichi notre visite, axée, comme à l’accoutumée sur l’étude des rapports entre patrimoine et images animées.

Visite avec Rina Sherman. Séance APPIA 13/11/2015. Copyright: S.E.LOUIS

Visite avec Rina Sherman. Séance APPIA 13/11/2015. Copyright: S.E.LOUIS

Continuer la lecture

Les archives cinématographiques, entre art et histoire. Regards croisés des activités cinématographiques de Christian Delage et Claude Bossion

Compte Rendu 

Séance  #4

Pour la reprise du séminaire APPIA, l’idée a été de mettre en parallèle les travaux de Claude Bossion et ceux de Christian Delage, le premier cinéaste, sociologue de formation, le second historien, devenu cinéaste. Malgré une pratique différente, la démarche des deux réalisateurs reste la même : détourner un matériau historiographique en un médium narratif-cinématographique. Une tension entre pédagogie ou vulgarisation scientifique d’une part, et création artistique d’autre part pourrait exister, mais leurs films et leurs démarches rappellent que le cinéma documentaire n’est pas voué à l’information, mais bel et bien à un jeu entre dispositif filmique et sujet traité, sous le prisme du regard et du discours du cinéaste lui-même ; or dans le cas de Claude Bossion et de Christian Delage, leurs mises en scène restent des mises en scène de l’histoire.

Continuer la lecture