« Cannes, un éternel retour ? » : sur Cannes, le festival libre (Frédéric Chaudier, 2018, 52 min.)

Documentaire sur la création du festival international du film de Cannes en 1939. Texte dit par Charlotte Rampling[1] .
A partir d’actualités d’époque, dont certaines en couleurs, et avec des extraits de films de fiction, Cannes, le festival libre propose une histoire double : la création du premier festival de Cannes, avorté, en 1939, qui devait répondre à la Mostra de Venise, toute dévouée au fascisme et au nazisme ; les destinées de ses deux principaux initiateurs, Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-arts du Front populaire, et Philippe Erlanger, chef des services artistiques des échanges internationaux en 1938, tous deux victimes des lois antisémites durant l’occupation, le premier s’engageant dans les combats, emprisonné par le régime de Vichy et plus tard assassiné par la milice le 19 juin 1944, le second recréant le festival en 1946.

« Cannes, le festival libre » de Frédéric Chaudier, Arte tv
Continuer la lecture

De « Peau d’âne » (1970) à « Peau d’âme » (2017) : Pour une archéologie d’un tournage

 

Conférence d’Olivier Weller, « Archéologie d’un film : la fouille d’un conte de fée (“Peau d’âne”, Demy 1970) », École des chartes, 16 juin 2018

Depuis 2012, une équipe d’archéologie, dirigée par Olivier Weller, chercheur au CNRS à l’UMR Trajectoires, a mené des fouilles sur les lieux de tournage du film de Jacques Demy, Peau d’âne (1970), réalisé d’après le conte de Charles Perrault, avec Catherine Deneuve, Jean Marais, Delphine Seyrig, Jacques Perrin.
Les fouilles ont porté en particulier dans le parc du château de Neuville, à Gambay, dans les Yvelines (78), où avaient été construits  les décors de la cabane de « Peau d’âne » et du repaire de la fée, sa marraine.
Ces opérations de fouilles archéologiques ont donné lieu à un film, Peau d’Ame, de Pierre Oscar Levy et Olivier Weller (2017), cf. Shellac, distributeur de Peau d’Ame (cf. livret sur le film, shellac-peau-dame-document-2353).

Dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie, l’École nationale des chartes (75002) –  ENC_ProgrammeJournéesArcheol16juin2018 –  a proposé, le 16 juin 2018, des conférences, dont l’une d’Olivier Weller, « Archéologie d’un film : la fouille d’un conte de fée (Peau d’âne, Demy 1970) ». Continuer la lecture

Cambodge, la mémoire en débat/ Interview d’Adrien Genoudet autour de Quinzaine claire

La diffusion, au Louvre, de Quinzaine claire dans le cadre des 10e JIFA- Journées internationales du film sur l’art le 21 janvier, nous offre l’occasion de donner la parole au réalisateur de ce documentaire, Adrien Genoudet.  Nous le remercions d’avoir pris le temps de répondre par écrit aux quelques questions inspirées par son film.

Affiche du film Quinzaine claire, réalisé par Adrien Genoudet

Affiche du film Quinzaine claire, réalisé par Adrien Genoudet

Continuer la lecture

Accompagner « Amateurs d’indépendances »

Dans le cadre de la programmation cinéma, les Rendez-vous de l’Histoire organisent des séances scolaires. Le film Amateurs d’indépendances ayant été diffusé dans ce cadre, j’ai réalisé une « Fiche pédagogique » destinée à donner quelques lignes d’appréhension du film aux enseignants souhaitant l’étudier en classe.

Le modèle initial de Fiche pédagogique est celui des Rendez-vous de l’Histoire. D’abord, des éléments techniques et biographiques; ensuite, des points d’analyse.

Continuer la lecture

Les archives cinématographiques, entre art et histoire. Regards croisés des activités cinématographiques de Christian Delage et Claude Bossion

Compte Rendu 

Séance  #4

Pour la reprise du séminaire APPIA, l’idée a été de mettre en parallèle les travaux de Claude Bossion et ceux de Christian Delage, le premier cinéaste, sociologue de formation, le second historien, devenu cinéaste. Malgré une pratique différente, la démarche des deux réalisateurs reste la même : détourner un matériau historiographique en un médium narratif-cinématographique. Une tension entre pédagogie ou vulgarisation scientifique d’une part, et création artistique d’autre part pourrait exister, mais leurs films et leurs démarches rappellent que le cinéma documentaire n’est pas voué à l’information, mais bel et bien à un jeu entre dispositif filmique et sujet traité, sous le prisme du regard et du discours du cinéaste lui-même ; or dans le cas de Claude Bossion et de Christian Delage, leurs mises en scène restent des mises en scène de l’histoire.

Continuer la lecture

Instants saisis, film documentaire de valorisation d’un fonds photographique patrimonial

Affiche Trutat 600

Dans le film Instants saisis d’Emma Fariñas, il est question de photographie. Mais pas seulement, car l’œuvre photographique d’Eugène Trutat, le sujet du film, relève aussi d’un travail scientifique et ethnographique. Pour présenter Eugène Trutat, Emma Fariñas a exploité le fonds documentaire du Museum d’histoire naturelle de Toulouse, dont il a été le premier directeur de 1890 à 1900.

Continuer la lecture

« Food » au MUCEM. Des films pour nourrir le débat patrimonial.

Cas d’étude:

Food, MUCEM, Marseille, 29 octobre 2014-23 février 2015

« Food », l’intitulé anglais évoque la mondialisation des enjeux et pratiques liés au fait de se nourrir. « Produire, manger, consommer » explicite le sous-titre… Trois verbes qui synthétisent les six dimensions de « l’espace social alimentaire » tel que défini par le sociologue Jean-Pierre Poulain1

Photogramme de L'aile ou la cuisse Copyright Tamasa distribution

Photogramme de L’aile ou la cuisse Copyright Tamasa distribution

Avec l’exposition et les autres programmations  – notamment cinématographique – qui s’y agrègent, l’alimentation s’illustre au MUCEM comme un carrefour de patrimoines immatériels. Savoir-faire, pratiques sociales, rituels, etc. pointent et se dévoilent au fil des oeuvres, entre la galerie et l’écran.

Continuer la lecture

  1. Il distingue l' »espace du mangeable », le « système alimentaire », l' »espace culinaire », l' »espace des habitudes de consommation », la « temporalité alimentaire » et l’ « espace de différenciation sociale », qui sont autant de modalités d’inscription de l’alimentation dans le quotidien à l’échelle mondiale. Voir le chapitre correspondant dans Jean-Pierre Poulain, Sociologies de l’alimentation, Paris, PUF, 2002, p.221-244 []

Le statut des images d’archives dans une application multimédia mobile : l’exemple de Jaurès pas à pas

Image

ill.1.1

En 2014, à l’occasion du centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès, la société de production Cinétévé, en coproduction avec France Télévision et la société Camineo, conceptrice de guides multimédias mobiles géolocalisés, ont mené un projet transmédia.

Un film de fiction documentaire sur la vie de Jaurès a été produit et diffusé sur France 3 [1] ; Cinétévé et Camineo ont par ailleurs réalisé une application mobile, intitulée Jaurès pas à pas [2].

Continuer la lecture

Les films du Soleil au MUCEM: accompagnement muséal du fonds d’une entreprise cinématographique locale

 Cas d’étude: 

« Marseille au prisme des Films du Soleil », MUCEM, Marseille, 20-21/09/2014

La programmation du MUCEM comprend des « Temps forts ». Le premier de cette saison 2014-2015 s’intitule : Marseille résonance. Inauguré le 12 septembre le « Temps fort » s’achève le 21, au cours du week-end des Journées du Patrimoine avec deux séances de projection autour des Films du Soleil, maison de production phocéenne qui célèbre son soixantième anniversaire. Cette séance m’a particulièrement permis d’observer les multiples cadrages du film mis au musée.

Continuer la lecture