Jean Rouch, l’Homme-Cinéma

Fiche de synthèse sur l’exposition temporaire

Dans le cadre des manifestations organisées à l’occasion du centenaire de la naissance de Jean Rouch (1917-2004),  la BnF présente une synthèse de l’œuvre cinématographique, scientifique et technique du cinéaste et anthropologue. Photographies,  films,  documents écrits,  objets techniques retracent la démarche de Jean Rouch :  idée de réalisation collective; importance de l’enregistrement sonore; travail dans la durée…
Pour Jean Rouch, le cinéma était conçu comme lien et moyen d’échange entre cultures, entre générations, et toujours matière à réflexion. Il était bien un « Homme-cinéma », expression faisant évidemment penser à L’homme à la caméra, de Dziga Vertov, une référence pour l’ethnologue, selon laquelle la caméra peut aller partout : cf. ci-dessous les thématiques traitées dans l’exposition, des rituels de possession jusqu’à la vie en métropole, en passant par  la mise en scène du corps ou la mise au point de techniques d’enregistrement visuel et sonore. Un parcours est ainsi proposé par cet ensemble de travaux, de nature à constituer un patrimoine, matériel (les productions cinématographiques) et immatériel (les pratiques filmées et transmises par le cinéma).

Source BnF : L’exposition est une coproduction de la Bibliothèque nationale de France (BnF) et du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). Dans le cadre du Centenaire Jean Rouch 2017, avec le concours de la Fondation Jean Rouch et du Comité du film ethnographique.
En partenariat avec ARTE, Jeune Afrique Media Group, France Médias Monde, Sofilm.
Dans le cadre de Paris Photo.

Jean Rouch – Début Exposition BnF 2017
© Nicolas Schmidt – IHTP/CNRS/PARIS 8

Exposition Jean Rouch BnF 2017 – Panneau d’information
© Nicolas Schmidt – IHTP/CNRS/PARIS 8

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Le Brady, 60 ans de projections

Fiche de synthèse sur

l’exposition temporaire Le Brady, 60 ans de projections

Le Brady, dans le 10ème arrondissement de Paris, donne l’exemple d’une salle qui a résisté aux transformations de l’exploitation à l’heure où la plupart des cinéma de quartier ont désormais disparu, qui a su continuer à proposer des programmations très variées et à se reconvertir techniquement, comme le montrent les affiches, programmes et photographies de l’exposition. Cette dernière attache également de l’importance aux métiers et savoir-faire via des documents relatifs aux projections par exemple, qui donnent également l’occasion de mettre en valeur la culture populaire à la fois par la salle et par le quartier.
Le caractère patrimonial de la salle est mis en avant tout en donnant lieu à un certain fétichisme, qui va de pair avec les programmes de films de genre, horreur, épouvante, érotisme, qui ont fait la réputation de ce cinéma pendant une trentaine d’années. Mais Le Brady montre aussi des cinématographies peu connues (comme les films indiens). Il a été notamment la propriété de Jean-Pierre Mocky à partir de 1994 pour une quinzaine d’années et a été classé « Art et essai » en 2014, l’histoire de la salle illustrant une certaine idée du cinéma.

Exposition « Le Brady 60 ans de projections »

Affiche de l’exposition « Le Brady 60 ans de projections »
© Ruppert & Mulot

Lire la suite

Gaumont – Le train du cinéma

Fiche de synthèse sur

l’exposition temporaire Gaumont – Le train du cinéma

Après l’exposition Gaumont 120 ans de cinéma (au 104 à Paris, 15 avril – 15 août 2015), un partenariat Gaumont, la SNCF et le Syndicat des transports d’Île-de-France (STIF) continue de célébrer le cinéma. Un train du RER francilien est entièrement décoré, par des affiches, photos, inscriptions de répliques, etc., l’ensemble constituant une « exposition itinérante« .

Toutes ces images, composant une forme de vitrine, sont une manière de revenir sur l’histoire du cinéma et sur l’histoire de Gaumont (images des frères Lumière et de Léon Gaumont; présentation des films de Charlot; photo de L’arrivée du train en gare de La Ciotat; photos du Gaumont-Palace; cinéma des années 1930-1970 jusqu’à aujourd’hui, etc.). Elles font appel à la mémoire collective (exemples des répliques des Tontons flingueurs, de Georges Lautner; des images du Grand Bleu, de Luc Besson; des « trognes » des Visiteurs, de Christian Clavier; des visages de vedettes,  Bernadette Lafond, Jean-Claude Brialy, Yves Montand, Fernandel, etc.).

Une invite pour se distraire en regardant photos, affiches et textes comme à déambuler dans les wagons; en levant ou baissant les yeux, il y a toujours quelque chose à voir.

Gaumont, SNCF et le STIF célèbrent ensemble les 120 ans du cinéma

Gaumont, SNCF et le STIF célèbrent ensemble les 120 ans du cinéma – Photo du Dossier de presse

Lire la suite

Images des minorités ethniques des hautes terres des Cambodge, Laos et Vietnam

Fiche de synthèse

Portail documentaire

Depuis 2006, j’ai entrepris un travail autour des images de ces « minorités » ethniques, autrement appelés « Montagnards » (une définition de ce mot est visible > ici <). Cette approche, menée pour l’essentiel en dehors de tout cadre institutionnel, s’est – pour son aspect le plus visible – concrétisée dans un site web http://www.uplandsinfo.net qui se place parmi les principaux dépositaires et diffuseurs d’images de ces populations à l’échelle mondiale (le site présente en ligne au 20/01/2016 plus de 3900 documents, ce qui est comparable à ce que peut mettre en ligne au même moment le Musée du Quai Branly avec – pour les groupes considérés – 3941 documents [hors photographies des objets des collections]). Une présentation générale en est visible à l’adresse du lien.

Habitants du village Maa' de B'Tong en 1963. Photo : Jean-Paul Barry

Habitants du village Maa’ de B’Tong en 1963. Photo : Jean-Paul Barry http://www.uplandsinfo.net

Lire la suite

Cinémémoire: Cinémathèque de films amateurs en PACA

Notre séance du 9 octobre 2015 à l’IHTP a été l’occasion recueillir quelques notes sur la cinémathèque Cinémémoire, réunies ici dans une fiche de synthèse.

Fiche de synthèse

lieu de conservation

Nom : Association Cinémémoire

Date de création : 2001

Lieu : Marseille

Lire la suite

Lumière ! Le cinéma inventé

Fiche de synthèse sur

l’exposition temporaire « Lumière ! Le cinéma inventé »

L’exposition « Lumière ! » au Grand Palais à Paris vise à rendre compte de toutes les facettes du Cinématographe créé par Louis et Auguste Lumière : industrielle, familiale, esthétique, culturelle, patrimoniale. Elle rend compte également d’autres de leurs inventions relatives à l’image (comme les autochromes, la photographie étant un autre domaine de prédilection de deux frères), ainsi que des évolutions techniques du cinéma depuis 120 ans, jusqu’au numérique d’aujourd’hui. Une large place est aussi accordée à la découverte du monde rendue possible par le cinématographe, images rapportées par les « opérateurs Lumière », les quelque 1400 films tournés entre 1895 et 1905 étant présentés dans l’exposition.

Affiche Exposition "Lumière" Grand Palais

Affiche Exposition « Lumière ! »
Grand Palais, Paris, 2015

Lire la suite

La Médinathèque

Fiche de synthèse sur

l’exposition semi-permanente Médinathèque

Inaugurée le 27 novembre 2014 au Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée-MUCEM, la Médinathèque est une galerie de valorisation d’archives télévisuelles. C’est un espace d’exposition semi-permanent, avec un parcours figé physiquement mais dont les contenus varient en fonction des autres manifestations du MUCEM auxquelles ils font écho. La Médinathèque ouvre vers un « voyage dans le patrimoine audiovisuel en Méditerranée »1.

Lire la suite

  1. site du MUCEM: ici []

Gaumont 120 ans de cinéma

Fiche de synthèse sur

l’exposition temporaire Gaumont 120 ans de Cinéma

A travers cette exposition commémorative, Gaumont, l’une des deux plus grandes et anciennes compagnies françaises de cinéma, propose un survol de ces activités, depuis les débuts du cinématographe jusqu’à aujourd’hui. Le 104, qui se présente comme un « espace de vie artistique et culturel permanent », et la ville de Paris, qui fait en permanence la promotion du cinéma, offrent un espace à la célébration de ces 120 ans de création, production, distribution, exploitation. Le 104 était un lieu tout désigné pour cette exposition, par sa proximité géographique et historique de Gaumont (à l’origine installée dans le 19ème arrondissement de Paris); Gaumont comme le 104 affichent avec cette exposition leur volonté de s’adresser au public populaire. L’exposition associe le patrimoine cinématographique  de Gaumont et l’art contemporain (des œuvres d’Annette Messager évoquant films et stars; une « installation lumineuse et interactive » d’Alain Fleischer), répondant aussi à la vocation du 104 d’accueillir toutes les esthétiques .

Exposition Gaumont 120 ans. Affiche

Exposition Gaumont 120 ans. Affiche

Lire la suite

Cinéma Premiers Crimes

Fiche de synthèse sur

l’expositions temporaire Cinéma Premiers crimes

Dans sa politique d’exposition, la Ville de Paris laisse la part belle au cinéma. Elle rappelle ainsi régulièrement que, depuis ses primes heures, le Septième Art a permis d’immortaliser la capitale française…et du Septième Art. En douze stations, Cinéma Premiers crimes ramène le visiteur au temps du muet, lui fait explorer les méandres d’un genre, lui révélant les secrets du film criminel jusqu’à son apogée et lui découvrant les racines du film de gangster.

Exposition Cinéma Premiers Crimes. Affiche. DR.

Exposition Cinéma Premiers Crimes. Affiche. DR.

Lire la suite

Redécouvrir la Victoire de Samothrace

Fiche de synthèse sur

l’expositions temporaire La Victoire de Samothrace. Redécouvrir un chef d’œuvre

Découverte par Charles Champoiseau sur l’île de Samothrace (mer Égée), la Victoire est exposée au Louvre depuis 1866. Le monument composé d’un rostre de navire sur lequel repose une déesse ailée. La quatrième restauration de l’œuvre a été accompagnée d’un travail de renseignement (dessins, scanners, radiographies) dont les résultats ont d’abord permis d’orienter les choix des restaurateurs, sont aujourd’hui exposés dans la salle des Sept-Cheminées permettant au grand public de mieux  connaître cette statue emblématique du Louvre.

Capture d’écran de la page d’accueil du mini-site de l’exposition

Lire la suite

Time Capsules / Andy Warhol

Fiche de synthèse sur

l’expositions temporaire Time Capsules / Andy Warhol

Le matériau archivistique est au coeur de l’exposition Time Capsules. Tendant à dévoiler l’intimité d’Andy Warhol, l’exposition déballe les souvenirs systématiquement rassemblés par l’artiste pendant une douzaine d’années au son des Songs for Drella, composées en hommage par Lou Reed et John Cale. La vidéo du concert, entière ou par extraits, revient en différents points du circuit. Dans la présentation de l’exposition qu’il réalise pour la ville de Marseille, le directeur du Musée d’art contemporain signale que l’originalité de l’exposition réside dans l’articulation du circuit autour de ce concert d’hommage à Warhol1.

Visuel de l'exposition Time Capsules à Marseille D.R

Visuel de l’exposition Time Capsules à Marseille D.R

Lire la suite

  1. Film consultable ici. La citation intervient à 1 minute 32 []

Exposition Culture TV. La saga de la télévision française

Fiche de synthèse sur l’expositions temporaire

Culture TV. La Saga de la télévision française!

La visite de cette exposition temporaire était inscrite au programme de la deuxième séance d’APPIA de cette année 2014-2015, à Paris.

Lire la suite

A l’écart des chapiteaux, Les Collections en piste!

Fiche de synthèse sur

l’expositions temporaire Les Collections en piste!

Alors que la Biennale des arts du cirque (BIAC) bat son plein à Marseille, investissant notamment l’esplanade du J4, le MUCEM consacre un Temps fort à cette pratique spectaculaire. La présentation documentaire: Les Collections en piste! a retenu mon attention. En effet, à l’écart des chapiteaux et à contretemps des représentations, s’illustre la manière dont l’image animée peut conserver, transmettre ou activer la mémoire du spectacle vivant.

C’est aussi une occasion, dans l’APPIA, de réfléchir à un modèle de fiche documentaire sur les dispositifs d’exposition1.

Lire la suite

  1. les catégories descriptives sont inspirées notamment d’André Desvallées, « Cent quarante termes muséologiques ou petit glossaire de l’exposition », Manuel de muséographie. Petit guide à l’usage des responsables de musée, Paris, Séguier : 205-251 []