Jean Rouch, l’Homme-Cinéma

Fiche de synthèse sur l’exposition temporaire

Dans le cadre des manifestations organisées à l’occasion du centenaire de la naissance de Jean Rouch (1917-2004),  la BnF présente une synthèse de l’œuvre cinématographique, scientifique et technique du cinéaste et anthropologue. Photographies,  films,  documents écrits,  objets techniques retracent la démarche de Jean Rouch :  idée de réalisation collective; importance de l’enregistrement sonore; travail dans la durée…
Pour Jean Rouch, le cinéma était conçu comme lien et moyen d’échange entre cultures, entre générations, et toujours matière à réflexion. Il était bien un « Homme-cinéma », expression faisant évidemment penser à L’homme à la caméra, de Dziga Vertov, une référence pour l’ethnologue, selon laquelle la caméra peut aller partout : cf. ci-dessous les thématiques traitées dans l’exposition, des rituels de possession jusqu’à la vie en métropole, en passant par  la mise en scène du corps ou la mise au point de techniques d’enregistrement visuel et sonore. Un parcours est ainsi proposé par cet ensemble de travaux, de nature à constituer un patrimoine, matériel (les productions cinématographiques) et immatériel (les pratiques filmées et transmises par le cinéma).

Source BnF : L’exposition est une coproduction de la Bibliothèque nationale de France (BnF) et du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). Dans le cadre du Centenaire Jean Rouch 2017, avec le concours de la Fondation Jean Rouch et du Comité du film ethnographique.
En partenariat avec ARTE, Jeune Afrique Media Group, France Médias Monde, Sofilm.
Dans le cadre de Paris Photo.

Jean Rouch – Début Exposition BnF 2017
© Nicolas Schmidt – IHTP/CNRS/PARIS 8

Exposition Jean Rouch BnF 2017 – Panneau d’information
© Nicolas Schmidt – IHTP/CNRS/PARIS 8

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Images des minorités ethniques des hautes terres des Cambodge, Laos et Vietnam

Fiche de synthèse

Portail documentaire

Depuis 2006, j’ai entrepris un travail autour des images de ces « minorités » ethniques, autrement appelés « Montagnards » (une définition de ce mot est visible > ici <). Cette approche, menée pour l’essentiel en dehors de tout cadre institutionnel, s’est – pour son aspect le plus visible – concrétisée dans un site web http://www.uplandsinfo.net qui se place parmi les principaux dépositaires et diffuseurs d’images de ces populations à l’échelle mondiale (le site présente en ligne au 20/01/2016 plus de 3900 documents, ce qui est comparable à ce que peut mettre en ligne au même moment le Musée du Quai Branly avec – pour les groupes considérés – 3941 documents [hors photographies des objets des collections]). Une présentation générale en est visible à l’adresse du lien.

Habitants du village Maa' de B'Tong en 1963. Photo : Jean-Paul Barry

Habitants du village Maa’ de B’Tong en 1963. Photo : Jean-Paul Barry http://www.uplandsinfo.net

Lire la suite

L’Exposition Rina Sherman, ou l’entrée en patrimoine d’une documentation anthropologique

Compte Rendu 

Séance #5

La cinquième séance de l’APPIA s’est déroulée à Paris autour de l’exposition Les Années Ovahimba. Rina Sherman à la Bibliothèque nationale de France. Le groupe a été accueilli sur le site François Mitterrand. D’abord par Alain Carou, conservateur au département de l’Audiovisuel, co-commissaire de l’exposition; ensuite par Rina Sherman elle-même. Une surprise bien agréable qui a enrichi notre visite, axée, comme à l’accoutumée sur l’étude des rapports entre patrimoine et images animées.

Visite avec Rina Sherman. Séance APPIA 13/11/2015. Copyright: S.E.LOUIS

Visite avec Rina Sherman. Séance APPIA 13/11/2015. Copyright: S.E.LOUIS

Lire la suite